AUJOURD'HUI
57
SEMAINE DERNIERE
2288
PAGES VUES
299786
TOTAL VISITES
294808

Discours prononcée par S.E Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi et Commandant Suprême des FDS burundaises à l’occasion de la 7ème Conférence Panafricaine des Associations des Policiers Chrétiens, édition 2017

1. Permettez-Moi avant tout de rendre hommage à Dieu Tout Puissant dont la protection et la grâce ont fait que nous atteignions ce jour où nous procédons à l’ouverture officielle de la 7ème Conférence Panafricaine des Associations des Policiers Chrétiens, édition 2017.

2. Je voudrais ensuite exprimer ma profonde gratitude à l’ensemble de toutes les délégations ici présentes pour avoir choisi de se réunir au Burundi. Bienvenue dans notre beau pays et sentez-vous comme chez-vous.

3. Notre présence parmi vous témoigne une fois de plus, de notre engagement à vous soutenir et à vous encourager dans votre noble mission de rassembler les Policiers et civils chrétiens servant au sein de vos institutions policières respectives afin de les inciter à vivre leur foi dans leur environnement professionnel.

4. En effet, nous ne doutons en aucune façon qu’être policier et chrétien est parfaitement compatible, peut-être même davantage qu’il y a quelques années.

Nous osons également croire que votre cadre d’échange n’est pas l’œuvre d’une personne mais que c’est plutôt Dieu qui a voulu se manifester au sein de la police.

5. Nous apprécions aussi les actions menées par votre Organisation, qui œuvre pour un environnement international où, en vos qualités de policiers chrétiens et croyants, vous échangez vos expériences professionnelles et spirituelles afin de servir d’un canal régional et international en vue de vulgariser des informations, des techniques et technologies nouvelles pour mieux servir et protéger le peuple de Dieu auquel vous êtes envoyés.

6. Décidément, votre plateforme est devenue un moyen fiable pour échanger les expériences et renforcer l’intégrité, l’éthique et la déontologie professionnelle à travers des formations en leadership serviteur, la gouvernance sécuritaire, la discipline, la lutte contre la corruption, la résolution pacifique des conflits, la lutte contre la criminalité, la loyauté et l’organisation de l’aumônerie dans la ligne directrice des besoins de vos corps de police respectifs.
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs ;

7. Le thème de cette conférence, « Policier chrétien lève-toi et brille », (Christian Police : Arise and Shine) est senti comme un appel au sens élevé de responsabilité, de l’honneur et de la dignité que vous confère votre métier de Police. Il s’agit d’un appel noble au refus de la médiocrité et du conformisme dont les conséquences néfastes ne cessent de se manifester dans pas mal de pays.

8. Pour le policier chrétien, il est important de lier constamment son identité de policier et son identité de chrétien. Ainsi, je voudrais vous proposer cette formule simple mais audacieuse : « Que votre manière d’être chrétien soit d’être policier, et que votre manière d’être policier soit d’être chrétien ».

9. J’ai toujours été fasciné par cette Parole de Dieu où Pierre marche sur les eaux à la rencontre de Jésus. Que Jésus ait marché sur les eaux n’a rien de très surprenant en soi, mais que Pierre ait pu faire de même, alors là c’est quelque chose. « Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. Et Jésus lui dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus » (Mat 14:29). Aucun homme ne peut accomplir une telle manœuvre à moins que Dieu l’en rendre capable.
10. De la même façon, nous apprenons de la Bonne Nouvelle, ce centenier romain qui implore Jésus en disant : « Je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri » (Mat 8:8). Ce militaire romain connaissait peu de choses de la théologie messianique juive ; cependant, un seul principe était clair pour lui : Dieu pouvait faire la différence dans la vie de son serviteur mourant. Sa déclaration : « Dis seulement un mot » ressemble étrangement à celle de Pierre dans la barque : « ordonne que j’aille vers toi ».

11. Ces deux déclarations ont ceci en commun qu’elles expriment l’idée d’un projet dans lequel l’homme est impuissant. Le centenier et l’apôtre Pierre n’avaient pas en eux-mêmes les ressources nécessaires pour l’accomplissement de leur désir. Sans une intervention divine, rien n’allait se passer.
12. Le piège de notre génération se trouve précisément dans le fait que nous disposons d’une multitude de ressources qui permettent la mise en œuvre de nos projets sans même que Dieu ait son « mot » à dire. Les chrétiens d’autrefois pouvaient dire : « Rien n’est impossible à Dieu ». Hélas, aujourd’hui, beaucoup d’entre vous disent plutôt : « Rien ne nous est impossible. »
13. Chers Policiers, certes vous avez un commandement qui vous donnent des ordres et des directives. Toutefois, seuls les Commandements de Dieu pourront vous rendre sages et plus capables. Je vous exhorte donc à faire des Ecritures Saintes une source intarissable d’inspiration. Ainsi, à titre exemplatif, grâce à Job 28 :28 vous parviendrez à la crainte du Seigneur, source de sagesse ; vous vous éloignerez du mal pour atteindre l’intelligence.
14. Toujours dans le chapitre des sources d’inspiration, je vous encourage de vous approprier les Paroles Saintes tirées du Livre des Proverbes 24:3-5. 3 C’est par la sagesse qu’une maison s’élève et par l’intelligence qu’elle s’affermit. 4 C’est par la science que les chambres se remplissent de tous les biens précieux et agréables. 5 Un homme sage est plein de force, et celui qui a de la science affermit sa vigueur. De cette manière, vous deviendrez de bons leaders dans vos familles respectives, dans vos communautés, dans vos unités et partant pour vos pays. Bien plus, dit-on, « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. »
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs ;
15. Pour le Burundi, le Thème que vous avez choisi pour cette année cadre parfaitement avec la politique nationale de changement de mentalité, de moralisation de la société tout en privilégiant la créativité et l’innovation. Les Forces de Défenses et de Sécurités burundaises sont elles aussi mobilisées autour de cette politique du Gouvernement, et Je reste convaincu qu’il en est de même dans vos institutions policières respectives.
16. Le statu quo et le conformisme au sein des Corps de Sécurité rend aveugles les consciences individuelles et collectives, inhibent les bonnes initiatives et la recherche de l’excellence, rendant ainsi les services rendus à la population inefficaces et inefficients à tous les niveaux. C’est de cette manière, que les hommes en général, et les agents chargés de l’application de la loi en particulier, transgressent le premier et le plus grand Commandement de l’amour. (Mat 22 : 36 – 39).
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs ;

17. L’échange d’expérience et le partenariat en interne et en externe a été et reste toujours une approche adéquate pour professionnaliser les Forces de Défenses et de Sécurité. Cette conférence de l’an 2017 constitue donc une valeur ajoutée, et elle va contribuer au renforcement de l’approche police de proximité et les autres principes de police démocratique ; des valeurs qui ne sont pas faciles à acquérir sans l’intervention de la Force Divine.
Gardons à l’esprit, toujours et en tous lieux, que notre réussite et notre savoir-faire individuel et collectif émanent de celui qui nous donne la Force, et que celui-là n’est autre que Dieu Tout Puissant.

18. Aussi, J’aimerais saisir cette occasion pour encourager la Conférence Panafricaine de Policiers Chrétiens et ses filiales, y compris celle du Burundi, pour ses réalisations qui ont visiblement contribué à la transformation spirituelle et professionnelles des Policiers burundais tant à l’intérieur qu’à l’extérieur surtout à travers les opérations de maintien de la paix.

19. A travers le programme projeté pour les cinq jours de cette conférence, nous constatons, à notre grande satisfaction, que l’orientation des thèmes demeure l’amélioration des bonnes pratiques par la transformation spirituelle, avec un accent particulier sur le leadership chrétien et la gouvernance.

Que vos moments de méditation inspirent tous les participants à œuvrer davantage pour la paix et la stabilité dans nos pays respectifs et l’amour de Dieu notre Créateur que nous devons absolument faire la Priorité des Priorités dans notre vie quotidienne.
Distingués Invités,
Mesdames, Messieurs ;

20. Avant de clore mon propos, je voudrais remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la préparation de cette Conférence Panafricaine des Associations de policiers chrétiens, édition 2017.

21. Mes sincères remerciements sont aussi adressés aux membres du Conseil d’Administration de l’organisation panafricaine des associations de policiers chrétiens qui ont bien voulu organiser cette conférence au Burundi, à tous les conférenciers et délégués étrangers qui ont bravé la peur et la désinformation pour venir profiter de l’hospitalité légendaire du peuple burundais. Recevez tous les Bénédictions abondantes de notre Dieu Tout Puissant et Providentiel.
22. Gardez à cœur la noblesse de votre mission, qui demande, en plus des bonnes qualités ordinaires, plus de sagesse, de diligence, d’endurance, de patience, de courage, de maitrise de soi, parfois même des sacrifices, que vous êtes appelés à faire briller autour de vous, car vous devez être le sel de la terre et la lumière du monde. (Mat 5 : 13 -14 a).

23. J’invite tout un chacun à suivre avec attention les exposés qui seront dispensés par les différents conférenciers, et ensemble, nous sommes convaincus que les connaissances que vous allez acquérir vous aideront à améliorer vos prestations et serviront à la satisfaction des citoyens dans vos pays respectifs.

24. C’est sur cette Note de rappel de votre vocation universelle que Je déclare officiellement ouverte à Bujumbura, République du Burundi, la Conférence Panafricaine de Policiers Chrétiens édition 2017.

QUE DIEU VOUS BENISSE
JE VOUS REMERCIE !

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies à l’occasion de la réunion du Conseil de Sécurité sur la situation au Burundi,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves