AUJOURD'HUI
57
SEMAINE DERNIERE
2288
PAGES VUES
299786
TOTAL VISITES
294808

Ouverture de la table ronde sur les mécanismes de financement agricole au Burundi

BUJUMBURA, 17 octobre 2017 : Le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, en collaboration avec ses partenaires dont l’Organisation inter-églises de coopération au développement (ICCO) et Agri-Profocus, ont organisé du 17 au 18 octobre 2017, une table ronde sur les mécanismes de financement agricole au Burundi, dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’alimentation célébrée le 16 octobre de chaque année.

Cette journée sera célébrée au Burundi le 19 octobre 2017 dans la province Makamba (sud) sous le thème : "Changeons l’avenir des migrants. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural".

Dans son mot d’ouverture, le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Déo Guide Rurema, a indiqué que la table ronde sur les mécanismes de financement agricole au Burundi vient à point nommé car le financement du secteur agricole est l’un des facteurs qui peuvent contribuer au changement de l’avenir des migrations. Investir dans le secteur agricole, c’est assurer la sécurité alimentaire et, partant, le développement du monde rural, a-t-il ajouté.

Le ministre Rurema a fait savoir que le secteur agricole est d’une importance capitale pour l’économie burundaise, et plus de 90% de la population burundaise vivent et travaillent dans le monde rural. Il contribue à hauteur de 40% au produit intérieur brut (PIB) et à 69% aux recettes d’exploitation du pays. C’est un secteur clé de par sa contribution au PIB, sa création d’emplois et son rôle dans la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Malgré cela, le ministre en charge de l’Agriculture a souligné que ce secteur connaît beaucoup de contraintes comme le manque de financement agricole, qui est un problème exprimé même lors de l’organisation de la foire agricole nationale et du forum national paysan, organisés du 14 au 16 septembre 2017 à Bujumbura par le Forum des organisations des producteurs agricoles "FOPABUIjwi ry’abarimyi" et ses partenaires privilégiés dont les membres du groupe de plaidoyer agricole (GPA).

Ce problème leur tient à cœur car même si les organisations des producteurs agricoles font actuellement des efforts pour s’entraider, il faudrait un accompagnement de la part des institutions de la microfinance.
Le ministre Rurema a terminé en espérant que la table ronde aura pour résultat la connaissance des instruments de financement agricole existants par différents acteurs du secteur agricole. Une synergie entre les différents acteurs du secteur agricole sera établie afin de faciliter l’accès au financement aux exploitants agricoles. Par ailleurs, une adaptation des produits et services financiers aux besoins des producteurs agricoles et les bases de collaboration des acteurs du financement agricole seront identifiées.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies à l’occasion de la réunion du Conseil de Sécurité sur la situation au Burundi,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves