AUJOURD'HUI
57
SEMAINE DERNIERE
2288
PAGES VUES
299786
TOTAL VISITES
294808

Célébration du 56ème anniversaire de l’assassinat du héros de l’indépendance nationale dans certaines provinces

CIBITOKE/MUYINGA/GITEGA/BUJUMBURA, 14 oct2017 : Le Burundi a commémoré vendredi le 13 octobre 2017 le 56ème anniversaire de l’assassinat du héros de son indépendance, le Prince Louis Rwagasore.

Dans les provinces du pays, les cérémonies se sont déroulées au niveau des communes respectives. En commune Rugombo de la province Cibitoke (nord-ouest), les festivités marquant cette journée ont débuté par une messe d’action de grâce célébrée à la paroisse Christ Roi de Cibitoke, en la mémoire du héros national. Le prêtre a, dans son homélie, interpellé les chrétiens à respecter les droits humains et à s’autoévaluer pour l’abandon du pêché.

Après la messe, une procession a suivi et a conduit les participants jusqu’au monument de l’indépendance où il y a eu le dépôt des gerbes de fleurs par l’administration, les partis politiques, le forum des femmes et celui des jeunes.
Le gouverneur de la province Cibitoke, M. Joseph Iteriteka, a invité la population à suivre les conseils du Prince Louis Rwagasore. Il a exhorté la même population à bien cohabiter et à s’atteler aux activités de développement. Les participants aux cérémonies avaient auparavant écouté le discours qui a été prononcé par le héros national, à l’occasion de la victoire de son parti UPRONA.

En commune et province Muyinga (nord-est du Burundi), le vicaire général de l’évêque du diocèse de Muyinga, Mgr Protais Nkurikiye, a exhorté les leaders burundais à se sacrifier pour la population sous leur garde comme le Prince Louis Rwagasore l’a fait malgré son jeune âge.

Il a lancé cet appel au cours de son homélie lors de la messe d’action de grâce célébrée à la cathédrale Notre Dame de Lourde de Muyinga en la mémoire de l’illustre disparu. Selon lui, les leaders doivent mettre de côté la recherche des intérêts personnels pour s’occuper de l’avenir de la population. Il s’est montré très préoccupé par la faible participation de la population lors des fêtes des 13 et 21 octobre, avant de s’interroger si les Burundais ont réellement compris le message du Prince Louis Rwagasore. Mgr Nkurikiye a recommandé aux gestionnaires de la province de prendre l’habitude de mobiliser la population pour une participation massive à ces genres de fêtes, afin de lier l’acte à la parole.

"La reconnaissance de l’œuvre du héros de l’indépendance ne doit pas apparaitre seulement dans les écrits ou les monuments, mais dans des actes comme la justice et la sécurité pour tous", a dit le vicaire général de l’évêque du diocèse de Muyinga. Le reste des cérémonies s’est déroulé au monument de l’indépendance où il y a eu le dépôt des gerbes de fleurs effectué par les représentants de l’administration, des forces de l’ordre et des partis politiques.

En commune et province Gitega (centre du Burundi), les cérémonies circonstancielles ont débuté par une messe lue en mémoire de l’illustre défunt par l’évêque de l’archidiocèse de Gitega, Mgr Simon Ntamwana, à la paroisse Saint Sacrément de Rukundo.

Dans son homélie, Mgr Ntamwana a indiqué que l’infraction d’assassinat occasionne une malédiction à son auteur. « L’homicide est une œuvre dévouée à satan, et qui quiconque marche dans ses traces s’engage dans un gouffre sans fin », a-t-il poursuivi, avant de demander à l’assistance d’en découdre avec les intérêts issus du sang versé.

Après la messe, les cérémonies se sont poursuivies au monument dédié au héros de l’indépendance nationale et érigé au cœur du centre urbain de Gitega. Des gerbes de fleurs y ont été déposées respectivement par l’autorité provinciale et celle de la communale, les représentants des forces de défense et de sécurité, les représentants du corps de la Justice, ceux de la famille de Rwagasore, ainsi que les représentants des partis politiques, notamment le CNDD-FDD, l’UPRONA, le Sahwanya-FRODEBU, le FRODEBU-Nyakuri, le RANAC et le PMP.

Les cérémonies se sont clôturées par l’écoute du discours que le héros de l’indépendance nationale a prononcé à l’occasion de la victoire de son parti, lors des élections de 1961. Ce discours avait comme teneur l’instauration d’un gouvernement rassembleur, d’une politique centrée sur la démocratie pour asseoir une justice équitable, la lutte contre les fauteurs de trouble et la délinquance, ainsi que le maintien des bonnes relations avec l’ex-métropole.

En commune et province Bubanza (nord-ouest du Burundi), les festivités ont débuté par une messe à la Cathédrale Christ Roi de Bubanza où le prêtre a, dans son homélie, demandé aux chrétiens de prier sans cesse afin que chacun soit prêt à se sacrifier pour une paix, une justice et une indépendance durables, à l’instar du Prince Louis Rwagasore.

Les cérémonies se sont poursuivies au monument du héros de l’indépendance, où trois partis politiques, à savoir le CNDD-FDD, l’UPRONA et le Sahwanya FRODEBU, ont déposé des gerbes de fleurs. Dans son allocution de circonstance, l’administrateur de la commune Bubanza, M. François Kazoviyo, a insisté sur le patriotisme, la bonne cohabitation, le renforcement de la sécurité et la consolidation de la paix. Il a, par ailleurs, invité sa population à toujours songer aux projets et travaux de développement afin de faire face à la dégradation et l’exigüité des terres arables. Il est à signaler que tous les drapeaux étaient en bernes.

En commune Kabezi de la province Bujumbura (ouest), les festivités ont débuté par une messe en la mémoire du héros national, a-t-on constaté sur place. L’homélie du jour invitait la population à suivre l’exemple du prince Louis Rwagasore qui mettait en avant le bien de tous, et à œuvrer pour la paix et la justice, sources du développement.

Après la messe, une marche à laquelle participaient le gouverneur Nadine Gacuti, les chefs de services provinciaux, quelques natifs œuvrant en mairie de Bujumbura, la population et les élèves, a conduit les participants au chef-lieu de la commune Kabezi où on a auditionné le discours du Prince Rxagasore et déposé des gerbes de fleurs.

Les cérémonies ont été clôturées par le mot de circonstance prononcé par le gouverneur de province, qui a exhorté la population de sa province à cohabiter dans sa diversité, à renforcer la quadrilogie et les comités mixtes de sécurité.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies à l’occasion de la réunion du Conseil de Sécurité sur la situation au Burundi,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves