AUJOURD'HUI
169
SEMAINE DERNIERE
2097
PAGES VUES
128467
TOTAL VISITES
106481

Démantèlement de déchets électriques et électroniques

Bujumbura, 17 juillet 2015 (DWG) : Le Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme Monsieur Jean Claude Nduwayo a effectué ce jeudi 16 juillet 2015, une descente sur terrain dans un centre de gestion des déchets électriques et électroniques, GLICE Burundi (Great Lakes Initiatives for Empowernment) à Bujumbura, Quartier de Carama. A son arrivée, le Ministre Nduwayo a été accueilli par le directeur général de ce centre M Roger Ouaedraogo, qui a fourni des explications sur le processus de traitement de déchets.

Le Ministre Nduwayo a apprécié l’initiative qui vient répondre aux préoccupations du Gouvernement. Il a rappelé que le domaine des technologies se développe beaucoup vite ce qui cause beaucoup des ordures à la fois électriques et électroniques dans des bureaux et ménages. Ces outils sont un danger humain, a-t-il souligné.

Selon lui, la Glice pourra aider à exporter ces déchets à l’extérieur du pays pour la transformation surtout que ces dernièrs jours nous nous attendons à la migration de l’analogie vers la numérique et les postes téléviseurs et les postes récepteurs radios que nous utilisons aujourd’hui ne vont plus fonctionner, la question cruciale était de savoir où jeter ces déchets. Ministre Nduwayo a interpelé tout le monde tant public que privé ayant des ordures chez eux de les acheminer vers ce centre. Il a pris note de la question liée à l’espace si petit. Il a invité le responsable du centre à s’approcher du ministère pour avoir un espace assez vaste. Le Ministre a insisté sur la protection de l’environnement au cours des travaux de transformation. Il donne une garantie de soutenir le centre par une sensibilisation auprès des ménages qui ne savent pas où aller pour se débarrasser de ces outils hors usages.

M. Polisi Alphonse, Directeur de l’Environnement et Changement Climatique, a fait remarquer que le danger de ces déchets est imminent. Pour lui, beaucoup de produits sont montés avec de produits chimiques dont le métal, le cuivre, le plomb pour ne citer que ceux-ci, parmi lesquels le mercure, le plomb qui sont des produits chimiques très dangereux et non facilement dégradable ni par la nature et ni par le soleil. « Une fois détruits, ils se divergent dans la nature avec des doses qui s’accumulent avec le temps ». Ces produits causent des dangers pour les hommes, la biodiversité et les êtres vivants. Ils sont à l’origine de certaines maladies qui attaquent la peau, la cécité, la malformation humaine et des perturbations touchant aussi les êtres vivants dans leur nature environnementale. Il conseille les utilisateurs de mettre les équipements hors usage dans de stocks appropriés et protégés. Rappelons que la Glice a ouvert ses portes en 2014, elle a un stock d’environ 17 tonnes de déchets à exporter pour transformation dans les entreprises spécialisées.

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves