AUJOURD'HUI
19
SEMAINE DERNIERE
2866
PAGES VUES
289332
TOTAL VISITES
281097

La CENI va bientôt organiser l’élection sénatoriale partielle en Mairie du Bujumbura

BUJUMBURA, 30 sept 2017 : La Commission nationale indépendante électorale a organisé ce vendredi, 29 septembre 2017 à Bujumbura, une conférence de presse en rapport avec l’élection sénatoriale partielle en mairie de Bujumbura, en remplacement du Sénateur Martin Mbazumbutima, récemment nommé ambassadeur par le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza.

En effet, le président de la CENI, a à cette occasion fait savoir que le Sénateur Martin
Mbazumutima, élu de la circonscription de la Mairie de Bujumbura a été nommé par le Chef d’Etat, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République.
Par Décret no 100/171 du 22 septembre 2017, les membres des conseils communaux de la législature 2015-2020 sont donc appelés à participer à l’élection sénatoriale, indiquant que cette élection devra doter la Mairie d’un sénateur titulaire et d’un sénateur suppléant pour remplacer, M. Mbazumutima.

Il a fait en outre savoir que les partis politiques, les coalitions des partis politiques ainsi que les candidats indépendants remplissant les conditions fixées par la loi et qui le souhaitent sont appelés donc à déposer leurs candidatures ainsi que leurs insignes à la CENI du 25 septembre au 9 octobre 2017. La loi précise que les candidats doivent être de même ethnie que le sénateur à remplacer.

Selon toujours le président de la CENI, cette dernière a déjà pris des dispositions, en installant à son siège une commission spéciale chargée de réceptionner les dossiers de candidatures. Si la CENI si prépare à organiser l’élection sénatoriale partielle du 7 novembre 2017, c’est parce qu’elle a été saisie par le sénat du Burundi. C’est aussi parce que la Cour constitutionnelle a constaté la vacance de siège du Sénateur Mbazumutima par l’arrêt RCCB du 09 septembre 2017.

Il précise par ailleurs les éléments constitués du dossier qui sont entre autre un curriculum vitae, une photocopie de la carte nationale d’identité, un extrait du casier judiciaire, un extrait de l’acte de naissance ou toute autre pièce en tenant lieu. Il y a aussi une attestation de résidence et d’aptitude physique, quatre photos passeport, le bordereau de versement de la caution de 400.000 FBu ainsi qu’un acte de souscription à la charte de l’unité nationale. Les candidatures doivent ainsi être déposées à la
CENI en quatre exemplaires pour chaque candidat, a-t-il conclu.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves