AUJOURD'HUI
19
SEMAINE DERNIERE
2866
PAGES VUES
289332
TOTAL VISITES
281097

Vers l’éclairage du marché central pour sa sécurité et sa salubrité

RUTANA, 25 sept 2017 : Les commerçants exerçant au marché central de Rutana (sud-est) se sont retrouvés dans une réunion convoquée par le gouverneur de la province, M. Bède Nyandwi pour étudier ensemble la question de l’éclairage de cet endroit dans le but d’assurer la salubrité et la sécurité des biens et des personnes qui le fréquentent. La réunion s’est déroulée à la place même du marché. Le gouverneur étant empêché pour autre réunion urgente à Bujumbura, il a délégué un des officiers de la police œuvrant au commissariat provincial, en la personne de l’OPC1 Léandre Nkurunziza, l’administrateur de la commune Rutana et le commissaire communal de la police pour la diriger.

Les participants ont passé en revue la question de la sécurité à ce marché et ont trouvé qu’il se remarque souvent des vols qui sont commis par effraction dans les échoppes et des saletés allant même aux défécations qui jonchent le pavé. Ils ont fait savoir que cela peut être l’œuvre des veilleurs de nuit incontrôlés et incontrôlables, parce que non connus par les responsables du marché.

Réalisant qu’il est nécessaire de clôturer ce marché pour non seulement assurer la sécurité des biens qui s’y trouvent, mais aussi la salubrité et le contrôle des gens qui y travaillent la nuit, ils ont décidé que la commune fasse un devis de construction d’une clôture et de le leur soumettre afin de mettre ensemble les moyens nécessaires à la réalisation de cette œuvre.

Concernant les veilleurs de nuit qui peuvent être sources d’insécurité et d’insalubrité à ce marché, il a été décidé de faire en sorte que très prochainement, il soit établi un contrat avec une société de gardiennage reconnue afin que ce soit ses agents qui fassent ce travail de sentinelle, étant donné qu’avec cela la sécurité est plus garantie et les marchandises assurées.

Au sujet de l’éclairage extérieur de ce marché, le responsable du centre de la REGIDESO a fait savoir qu’il va établir un devis estimatif du coût total de ce travail qu’il va soumettre aux commerçants mardi prochain quitte à ce que ce soit eux-mêmes qui achètent le matériel nécessaire pour ces installations électriques. Pour que tous ces travaux à réaliser soient bien menés, il a été dit qu’il sera mis en place un comité qui sera chargé de collecter les moyens nécessaires et d’assurer le suivi des travaux. Pour ce qui est des heures de travail du marché, les commerçants se sont convenus d’ouvrir le marché à 6 heures du matin et de le fermer à 18 heures mais que les avertissements commenceront à retentir à partir de 17 heures et demie.

Dans les divers, l’administrateur de la commune Rutana, Mme Isidora Nkundizanye a mis en garde les commerçants, les hommes et les femmes confondues qui, lorsqu’ils voient leur situation financière s’améliorer, délaissent leurs conjoints pour fréquenter d’autres hommes ou femmes d’un autre rang et leur a dit que la loi qui protège les ménages et réprime les violences basées sur le genre prévoit des punitions allant au paiement d’amendes lourdes à l’emprisonnement.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves