AUJOURD'HUI
19
SEMAINE DERNIERE
2866
PAGES VUES
289332
TOTAL VISITES
281097

Burundi/TIC : Défis de la viabilité économique des radios locales

Gitega, 20 sept.-17 (DWG) : Les radios associatives Burundaises font toujours face à un triple défi en termes de développement en équipement, un accès à un budget de fonctionnement adéquat et une formation continue des journalistes a indiqué Monsieur Louis Kamwenubusa facilitateur dans un forum des radios locales et communautaires qui se déroule à l’hôtel Accolade en province Gitega ce mercredi 20 septembre 2017, dans le but de renforcer les radios locales et communautaires par le biais des TIC.

Monsieur Kamwenubusa a rappelé que la première radio privée a vu le jour en juin 1995 et qu’après les radios privées n’ont cessé de germer jusqu’ à totaliser 16 jusqu’à nos jours. Le pays compte donc plus de 20 radios a majorité associatives et qui ont chacune un projet de créer des filiales communautaires chargées surtout de l’information de proximité a-t-il ajoute.

La plupart d’entre elles ont ainsi bénéficié d’appuis auprès de bailleurs de fonds pour leur fonctionnement car la situation économique du Burundi ne leur permet pas de vivre des apports publicitaires a dit Kamwenubusa.

Le facilitateur a précisé que selon une étude réalisée par l’ABR en 2013, les difficultés financières des médias burundais sont en général structurelles et que selon la même recherche, la situation économique des médias est perçue comme une des difficultés majeures des médias. Il a ensuite ajouté que 76% des journalistes interrogées citent le manque de moyens des médias comme une des menaces importantes pesant sur la profession, alors que 64% évoquent les difficultés de management des médias selon une étude effectuée par ce dernier.

Les médias sont donc pour la plupart dans des situations économiques tendues en raison non seulement de l’absence de visibilité à long terme mais aussi du fait de la faiblesse des ressources propres a indiqué Kamwenubusa. Les médias a-t-il poursuivi, sont donc pour la plupart dans des situations économiques tendues en raison non seulement de l’absence de visibilité à long terme mais aussi du fait de la faiblesse des ressources propres.

Monsieur Kamwenubusa a terminé en suggérant aux responsables des radios quelques propositions pour pérenniser une radio localemais aussi en précisant que pour développer des revenus, il faudra du personnel pour s’en occuper. Vous devez organiser votre station comme une équipe qui gagne. Comme une équipe de foot, chacun à son poste en fonction de sa compétence. Trop de polyvalence est un risque qu’il faut limiter.

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves