AUJOURD'HUI
19
SEMAINE DERNIERE
2866
PAGES VUES
289332
TOTAL VISITES
281097

Burundi /TIC : Proposer de façon concertée une réponse médiatique aux défis du moment à travers les initiatives innovantes

Gitega, 19 sept 2017 (DWG) : Le Ministère des Postes, des Technologies de l’Information, de la Communication et des Médias en partenariat avec l’UNESCO et l’Agence Suédoise de Développement(SIDA) a organisé, mardi le 19 septembre 2017 à l’hôtel Accolade en Province Gitega, un forum national pour renforcer les capacités des radios locales et communautaires par le biais des TIC.

Le Ministre des Postes, des Technologies de l’Information, de la Communication et des Médias Monsieur Nestor Bankumukunzi a indiqué que l’impact de ce projet renforcement des capacités des radios locales et communautaires est jusqu’à présent largement positif et qu’il le serait davantage si le projet était étendu sur tous le médias et qu’ils ont besoin de faire usage des TIC afin d’améliorer leur capacités opérationnelles et organisationnelles. M. Bankumukunzi a souligné que l’UNESCO a joué un rôle clé dans le secteur des Médias durant les moments où on avait réellement besoin.

Il a ajouté que plusieurs initiatives ont heureuses été prises notamment, de la mise en place de la maison de la presse, organisation faîtière qui regroupe les organisations des professionnels des médias, du renforcement des capacités d’un nombre important de journalistes sur des thèmes aussi varies qu’importants comme l’éthique et la déontologie professionnelle, la collecte et le traitement de l’information, le journalisme de paix, la couverture des élections.

Selon lui, le Gouvernement se réjouit de ces travaux qui entrent en étroite ligne du plan d’action de la politique nationale de communication, en son axe médias sur les reformes visant les médias de proximité, en substance, cette politique qui envisage de promouvoir les contenus locaux en permettant à la population locale de faire valoir leurs besoins et attentes et mettre à profit les programmes que la radiodiffusion numérique va rendre disponible au terme de la migration a-t-il précisé.

Le Ministre a indiqué que le Gouvernement du Burundi s’est donc engagé à consentir des efforts substantiels pour la promotion des médias professionnels à travers la reforme passant par la formation des journalistes en créant une école de master en journalisme. Il a indiqué que le présent projet se fonde sur les éléments du contexte sociopolitique et médiatique des Grands Lacs Africains pour proposer de façon concertée une réponse médiatique aux défis du moment à travers les initiatives innovantes. M. Bankumukunzi a dit que les journalistes devraient s’abstenir de publier des informations qui encouragent les divisions ou des discours susceptibles de provoquer la violence ou de mettre la cohésion sociale en péril.

Le Ministre a exhorté les responsables des médias de suivre avec intérêt les communications qui leur seront données par les facilitateurs afin de susciter le débat dont jailliront des stratégies pour mettre effectivement les TIC au service des Médias dans l’intérêt de la population et qu’en ce qui concerne le Gouvernement du Burundi, promet à travers le Ministère des Postes, des Technologies de l’Information, de la Communication et des Médias, de faire de son mieux afin de poursuivre ses initiatives visant à promouvoir les médias.

Madame Joséphine Ntahobari présentante de Madame Anna Elisa Santana de Afonso, directrice régionale de l’Unesco pour l’Afrique Centrale a indiqué que le projet Renforcer des capacités des radios locales par le biais des Tic est une réponse concrète aux divers défis qui plombent le développement des radios locales et communautaires. Elle a ajouté aussi que les activités du projet ont permis aux stations de radio bénéficiaires d’adopter et d’intégrer l’usage de plusieurs solutions basées sur les technologies mobiles tant pour l’interaction avec l’audience que pour des reportages de terrains.

Madame Ntahobari a précisé que chaque station de radio bénéficiaire dispose d’un réseau de correspondants locaux outillés et bien formés qu’en conséquence les radios bénéficiaires couvrent les nouvelles de provenance des zones géographiques plus grande et sur les sujets de plus en plus en adéquation avec les préoccupations de la population cible.

Elle a montré que les acquis de ce projet démontrent à suffisance que les stations de radios locales peuvent et doivent produire des contenus suffisamment en adéquation avec les attentes de la population dans une de marche participative pour donner la voix à ces populations. La preuve en est que le recours aux technologies de l’information et de la communication peut contribuer à améliorer et faciliter le travail éditorial tout en réduisant les coûts. Elle a martelé en précisant que les radios bénéficiaires du projet estiment avoir besoin d’accompagnement complémentaire sur quelques aspects dont la création et la gestion des activités génératrices de revenus.

Notons que les participants à ce forum était composée du personnel des stations de radios et entreprises de presses, des officiels des représentants de l’administration, des coopérations, des ONGs locales et internationales.

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves