AUJOURD'HUI
71
SEMAINE DERNIERE
2177
PAGES VUES
299408
TOTAL VISITES
294434

La Mutuelle de la Fonction publique et ses partenaires planchent sur les défis de l’heure

BUJUMBURA, 8 sept 2017 : La Mutuelle de la Fonction publique (MFP) a organisée du 5 et 6 septembre 2017 à Bujumbura deux journées d’échanges avec les partenaires des soins et les représentants des assurés, pour discuter des défis qui se manifestent dans les trois côtés (Mutuelle, les partenaires des soins et les affiliés) afin de voir comment faire face à ces derniers.

La Directrice générale de la MFP, Mme Concilie Nibigira a fait savoir que la Mutuelle avait effectué de telles rencontres à l’intérieur du pays parce qu’elle avait appris qu’il y a beaucoup de lamentations, notamment au sujet des avantages accordés aux médecins et aux militaires ou policiers, mais qui ne concernent pas les autres assurés, les patients affiliés à la mutuelle qui sont quelques fois mal accueillis dans les hôpitaux ou dans les pharmacies qui collaborent avec la mutuelle, les pharmacies de la mutuelle concentrées à Bujumbura, la carence des médicaments ou refus de donner les médicaments dans les pharmacies de la mutuelle, les suppléments ou l’achat des médicaments à 100%, ceux qui, souffrant de maladies chroniques, ne
reçoivent pas de médicaments, etc.

De la part de la mutuelle, il a constaté qu’il y a un vol commis par certains affiliés en collaboration avec les médecins ou commis par certaines pharmacies de la mutuelle, mais aussi les cotisations irrégulières de certaines institutions.

Il a été recommandé à la Mutuelle de la Fonction publique d’améliorer le système d’accueil sur les guichets et dans les pharmacies de la MFP, rendre disponible les médicaments contre les maladies chroniques dans les officines de la MFP, favoriser le dialogue et la concertation entre les agents des guichets de la mutuelle avec la direction et le personnel des hôpitaux partenaires.

Aux représentants des assurés il a été recommandé d’exiger à leurs employeurs de respecter l’assiette de cotisation et contribuer à la lutte contre la fraude des prestations. Au ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida la recommandation a été de s’acquitter des engagements envers la MFP en rapport avec la convention de partenariat pour l’octroi des médicaments à son personnel.

Aux directions des hôpitaux à gestion autonome, il été recommandé de mettre en place une équipe de techniciens qui travaillerait avec celle de la mutuelle pour harmoniser le mode de calcul des cotisations. A l’endroit des parlementaires, il a été demandé d’analyser et adopter la loi sur les
La Directrice générale de la MFP (3ème de gauche à droite)
marchés publics pour résoudre les problèmes liés à l’importation des médicaments ou autres matériels en faveur des institutions publiques comme la mutuelle.

Le gouvernement a été, quant à lui, invité à intégrer les représentants des associations des retraités dans les organes de gestion des organismes de sécurité sociale et réviser les textes de loi régissant la MFP pour intégrer le secteur privé structuré.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies à l’occasion de la réunion du Conseil de Sécurité sur la situation au Burundi,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves