AUJOURD'HUI
236
SEMAINE DERNIERE
2790
PAGES VUES
279250
TOTAL VISITES
269448

Le chef de l’Etat attribue une note de 78% aux membres du gouvernement et aux hauts cadres de l’Etat

GITEGA, 30 août 2017 : Le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza, s’est déclaré satisfait des prestations des membres du gouvernement et de celles des hauts cadres de l’Etat et leur a attribué une note de 78%, d’après le porte-parole du gouvernement, M. Philippe Nzobonariba.

M. Nzobonariba livrait un point de presse mercredi le 29 août 2017 sur les clauses d’une retraite gouvernementale élargie des hauts cadres de l’Etat tenue à huis clos à Gitega (centre du Burundi), du 28 au 29 courant.

Le porte-parole du gouvernement a indiqué que cette retraite visait l’évaluation de la mise en application des recommandations formulées à leur endroit, au mois d’avril de l’année en cours, citant entre autres l’amélioration de la bonne gouvernance et le changement de mentalités en milieu de travail.

Expliquant les changements positifs opérés eu égard à ces recommandations, M. Nzobonariba a fait savoir que la gestion de la chose publique en est un indicateur. Il a précisé que les ministères ont collaboré dans le combat du détournement. Le respect du règlement de travail est un autre indicateur de changement de mentalité, a-t-il ajouté, expliquant que le rendement des fonctionnaires de l’Etat a augmenté grâce au combat du laisser-aller des administratifs à leurs subalternes, en vue d’amener ces derniers au sens élevé de responsabilité.

Par ailleurs, M. Nzobonariba a fait savoir que les participants à la retraite ont proposé la révision de la loi régissant l’attribution des marchés publics. « Ils ont argué que la loi en vigueur ne facilite aisément le déblocage des financements des bailleurs de fonds », a-t-il précisé.

S’exprimant sur la fuite des cerveaux, M. Nzobonariba a fait savoir que des pays comme la France, la Belgique et les Etats-Unis d’Amérique en sont de grands prédateurs du Burundi. Ces pays retiennent des spécialistes dans des secteurs tels que la santé, l’énergie et les nouvelles technologies de l’information, a-t-il déploré, en indiquant que désormais, le Burundi n’enverra plus d’étudiants dans ces pays ou, a-t-il nuancé, ces derniers viendront eux-mêmes les former au Burundi.

Quant aux fonctionnaires de l’Etat ne rentrant pas au pays à l’issue de leurs missions de travail à l’étranger, M. Nzobonariba a annoncé qu’ils devront signer, avant le départ, un contrat d’engagement au retour. Il a terminé en faisant savoir qu’une retraite pareille sera organisée après trois mois pour s’enquérir de l’état d’exécution des recommandations données.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu mu kwibuka imyaka 2 iheze Abarundi bitoreye indongozi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves