AUJOURD'HUI
19
SEMAINE DERNIERE
2866
PAGES VUES
289332
TOTAL VISITES
281097

Vers l’éradication du phénomène des enfants en situation de rue et de la mendicité

BUBANZA, 26 août 2017 : L’implication de tous les acteurs est sollicitée pour l’éradication du phénomène des enfants en situation de rue et de la mendicité, a-t-on appris de l’atelier de restitution et de fixation des stratégies sur la démarche à suivre pour le retrait et la réinsertion des enfants en situation de rue et mendiants, organisé au chef-lieu de la province Bubanza (nord-ouest du Burundi), le vendredi 25 août 2017.

Cet atelier a été organisé par trois ministères à savoir celui des Droits de la personne humaine, des Affaires sociales et du Genre, celui de la Sécurité publique et le ministère de l’Intérieur et de la Formation patriotique.

Dans son allocution, le secrétaire permanent au ministère de la Sécurité publique, Melchiade Ruceke, qui avait représenté ces trois ministères, a indiqué que cet atelier visait à échanger sur le chantier que le gouvernement a entamé, de trouver des solutions durables à ces phénomènes des enfants en situation de rue et de la mendicité. Selon lui, ce phénomène traduit un certain relâchement au niveau de la communauté pour préserver les valeurs positives de solidarité, d’entraide et de soutien aux vulnérables. Ce phénomène est également la conséquence immédiate de l’irresponsabilité de certains parents qui n’assument pas leur rôle d’encadreur de leurs enfants, ajoute-t-il.

M. Etienne Gashamura, conseiller au ministère ayant la solidarité dans ses attributions, dans son exposé, a souligné que l’enquête qui a été menée en mairie de Bujumbura, Gitega et Ngozi, a montré que des enfants en situation de rue sont de trois catégories à savoir des enfants « Rue nourricière » qui représentent 40%, des enfants « Rue refuge » représentant 30% et des enfants « Rue identitaire » qui sont à 30%. M Gashamura dit que ces enfants représentent un danger.

Face à l’ampleur du problème, le gouvernement a donc choisi de traiter ce phénomène dans le cadre d’une « Initiative à Résultats Rapides » (IRR), où les enfants pourront espérer mener une vie normale, pleine d’espoir et qui les prépare à être des adultes responsables, apprend-on sur place.

Pour arriver à cet objectif de l’Etat, les participants se sont engagés à donner leur contribution en identifiant des enfants de la rue et des mendiants. Ils s’engagent également à mener des sensibilisations de tous les acteurs sur ce phénomène et ses conséquences néfastes, et en faveur de la solidarité communautaire. Ils ont promis de mettre en place des mécanismes d’accueil pour ceux qui seront renvoyés de la mairie de Bujumbura, en érigeant des centres de transit où ils seront sensibilisés sur leur réinsertion et réintégration. Ils se sont aussi engagés à approcher différents intervenants pour une réinsertion effective de ces catégories de la population.

Le délégué du représentant de l’UNICEF a promis que cette organisation œuvrera toujours au côté du gouvernement pour l’éradication de ce phénomène. Il est à signaler qu’étaient conviés à cet atelier des administratifs, la police, des confessions religieuses, des représentants du forum des enfants, des organisations de la protection de l’enfant et des journalistes.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves