AUJOURD'HUI
19
SEMAINE DERNIERE
2866
PAGES VUES
289332
TOTAL VISITES
281097

Clôture du forum panafricain des jeunes organisé par l’AJAP

BUJUMBURA, 26 août 2017 : L’assistant du ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture M. Raymond Niyonkuru a représenté le ministre dans les cérémonies de clôture du forum panafricain des jeunes qui a été organisé depuis le 21 courant par l’Association pour une jeunesse africaine progressiste (AJAP) en collaboration avec ses partenaires sous le thème de "un continent, une jeunesse africaine pour aboutir à une Afrique pacifique, prospère, forte et unie."

L’assistant du ministre en charge de la jeunesse a fait savoir que le forum a été une opportunité d’échanger sur les expériences, les opportunités des uns et des autres pour mieux préparer un avenir meilleur pour les jeunes eux-mêmes, pour leurs familles et pour leurs patries. Il a remercié l’AJAP pour son implication dans l’organisation du forum panafricain de la jeunesse, un véritable cadre de plaidoyer qui a abordé sans tabou toutes les questions qui hantent la jeunesse africaine. Il a demandé aux jeunes d’être exigeants et vigilants et osez dire non aux différentes manipulations de quelque nature que ce soit parce qu’ils sont l’espoir de leurs nations respectives.

Il a indiqué que la réussite de ce forum se mesurera par le degré de mise en application des recommandations qu’ils ont formulées. Le gouvernement du Burundi s’engage à ne ménager aucun effort pour s’assurer de leur mise en application pour l’amélioration des conditions de vie des jeunes et s’impliquer pour que les pays qu’ils représentent en tiennent compte dans leurs programmes.

Des recommandations pour consolider la paix et la sécurité en Afrique ont été formulées par les jeunes ayant participé au forum. Aux gouvernements africains : de mettre en place des politiques intégrant la dimension jeunesse sous ses aspects afin de mettre le bien-être et l’épanouissement des jeunes, de mettre en place des mécanismes communs de tous les pays africains de sauvegarde de la paix et la sécurité en Afrique, de former les jeunes sur le patriotisme et le civisme, de réformer le système politique des listes bloquées pour que les jeunes participent dans les organes de prise de décisions, de réformer le système éducatif en mettant un accent particulier sur la pratique.

A l’Union africaine : de reconnaître l’AJAP comme une organisation internationale œuvrant dans le domaine de la consolidation de la paix, de la sécurité et du développement en Afrique et accorder un statut spécial et les avantages y relatifs, de faciliter la création des Etats-Unis d’Afrique et de prendre des mesures adéquates (contraignantes) pour les États qui ne respectent pas les lois, de promouvoir le dialogue interafricain et inter générationnel, de créer la monnaie africaine.

Aux jeunes leaders africains : d’être des acteurs et non des spectateurs, d’être éveillés et d’éviter d’être manipulés et instrumentalisés par les acteurs politiques mal intentionnés, de développer un esprit patriotique.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves