AUJOURD'HUI
236
SEMAINE DERNIERE
2790
PAGES VUES
279250
TOTAL VISITES
269448

Gitega – Prière : Le CNDD-FDD souhaite l’instauration d’une loi régissant une prière oecuménique d’action de grâce à Dieu

GITEGA, 17 août 2017 : Le secrétaire général du parti CNDD-FDD, M. Evariste Ndayishimiye, a émis, le 16 courant, le souhait d’instituer, dans la législation burundaise, une loi régissant une prière oecuménique d’action de grâce au Tout Puissant.

Il prononçait un discours lors des cérémonies inaugurales d’une prière interconfessionnelle d’action de grâce à Dieu, organisée du 16 au 18 août 2017, au centre urbain de Gitega, en commune et province Gitega (centre du Burundi), par le parti au pouvoir, le CNDD-FDD.

Argumentant son opinion, M. Ndayishimiye a indiqué que depuis belle lurette, les Burundais ont placé « Dieu » au-dessus de toute créature visible et invisible, ce qui, a-t-il ajouté, a motivé le parti, dont il assure la direction, à organiser une telle prière dont l’objectif est de remercier le Tout

Puissant pour ses bienfaits en faveur du Burundi et du parti CNDD-FDD.
A l’assistance, M. Ndayishimiye a demandé de se confier à Dieu et d’implorer son indulgence pour procurer aux Burundais un esprit ouvert à la tolérance, à la réconciliation, au courage, à l’amour du travail et au partage. Il a imploré Le Tout Puissant à donner le courage aux exilés burundais de regagner le bercail.

Prenant la parole au nom des invités, l’archevêque du diocèse catholique de Gitega, Mgr Simon Ntamwana a loué l’initiative d’organiser cette prière. Aux responsables des pouvoirs publics, il a demandé d’user de l’humilité, l’humanité, la sincérité et le respect dans l’exercice de leurs fonctions. Il leur a rappelé qu’ils doivent veiller à la centralité de la personne humaine et de la chose publique dans leurs actions pour éviter tout soupçon.

A son tour, la première dame du Burundi, Mme Denise Nkurunziza, a livré une prédication centrée sur l’interpellation des militants du parti CNDD-FDD à éviter la transgression des commandements de Dieu pour ne pas provoquer sa colère.

Pareille interpellation a été livrée par le chef de l’Etat, M. Pierre Nkurunziza qui, par ailleurs, a livré son espoir que le Burundi tirera beaucoup de dividendes dans cette prière. « Le Burundi aura une paix de la part du Tout Puissant et non de la part d’un pays quelconque ou de la communauté internationale », a-t-il conclu.

Signalons que la séance inaugurale de cette prière a débuté avec des prières faites successivement par les représentants des confessions religieuses, tels que l’église catholique, l’islam et les églises protestantes. En marge des personnalités ci-haut citées, cette prière a vu la participation
des plus hautes personnalités du pays, dont entre autres le président de l’Assemblée nationale et celui du Sénat, le deuxième vice-président de la République, l’ombudsman burundais, les membres du gouvernement, des députés et sénateurs. Certains membres du corps diplomatique et une délégation du parti Chama Ca Mapinduzi de la Tanzanie étaient aussi présents.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu mu kwibuka imyaka 2 iheze Abarundi bitoreye indongozi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves