AUJOURD'HUI
236
SEMAINE DERNIERE
2790
PAGES VUES
279250
TOTAL VISITES
269448

La loi régissant la Mairie de Bujumbura est d’une nécessité impérieuse

BUJUMBURA, 15 août (ABP) – Le Sénat de la République du Burundi a procédé ce lundi 14 août 2017 à une journée d’évaluation des activités des élus locaux de la Mairie de Bujumbura, dans les enceintes du ministère des Finances et de la Privatisation.

Selon le président du Sénat, M. Révérien Ndikuriyo, cette journée a été organisée pour s’enquérir de l’état d’avancement de la résolution de certaines questions évoquées par la population lors des visites effectuées en 2016 par le bureau du Sénat, qui célébrait son deuxième anniversaire.

M. Ndikuriyo a cité notamment les questions en rapport avec les limites de la Mairie, l’exploitation illicite des espaces verts, l’absence d’une loi régissant la Mairie, l’insuffisance des places commerciales, la fabrication et la consommation des boissons prohibées.

Le président du Sénat ait apprécié la situation sécuritaire et l’état d’avancement dans l’exécution de certains travaux en Mairie de Bujumbura. Il a déclaré que la question de la construction près des bassins/dépotoirs de Buterere doit trouver une solution dans l’immédiat. Pour ce faire, une commission sénatoriale chargée de lutter contre l’abus du pouvoir soi-disant que l’instruction vient de hautes autorités, a été mise en place.

Le président du sénat a demandé à cette commission d’aller examiner la zone de Buterere et d’autres zones en situation pareille et d’en faire l’inventaire des maisons construites illégalement. Il a promis que ces dernières devront être détruites. Il n’a pas manqué de rappeler l’importance de tenir régulièrement des réunions avec la population.

Selon le maire de la ville de Bujumbura, M. Freddy Mbonimpa, l’absence de la loi régissant la Mairie est à la base de tous ces irrégularités. Il n’y a pas de loi sur laquelle la Mairie peut se référer pour empêcher l’urbanisme d’octroyer illégalement des parcelles ou la construction anarchique des maisons. La Mairie ne peut pas fixer elle seule des limites avec les autres provinces, non plus s’attaquer à quiconque sans une loi précise à l’appui.

Quant à l’insuffisance des places commerciales, M. Mbonimpa a fait savoir que sept marchés viennent d’être ouverts en plus de celui de la COTEBU. Il a précisé que pour une meilleure organisation, il sera procédé à la spécialisation des marchés. « Celui de COTEBU sera en grande partie fait des produits vivriers, et celui de Kinindo par les matelas et le Ndagala », a-t-il dit.

Le maire de la ville a par ailleurs indiqué que 50.130 litres de boissons prohibées ont été déversés au cours des soixante jours que la mairie s’était donnés pour lutter contre ces boissons. Il a également rassuré que la loi qui régira la Mairie et les autres grandes villes comme Gitega et Ngozi est en cours d’étude tandis que le processus de réhabilitation des pompes aux bassins de Buterere avance normalement.

M. Mbonimpa a positivement apprécié ce geste de courtoisie et a demandé au Sénat de chaque fois appuyer la Mairie dans toutes ses activités.

Cette rencontre a connu la participation du président du Sénat, du 2ème vice-président de cette institution, des sénateurs et députés élus dans la mairie de Bujumbura, les administrateurs et les membres des conseils communaux ainsi que les forces de l’ordre.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu mu kwibuka imyaka 2 iheze Abarundi bitoreye indongozi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves