AUJOURD'HUI
180
SEMAINE DERNIERE
4100
PAGES VUES
263111
TOTAL VISITES
246328

Formation du personnel de la Regideso sur le patriotisme et la citoyenneté

BUJUMBURA, 4 juil 2017 : Le ministère de l’Energie et des Mines, en collaboration avec celui de l’Intérieur et de la Formation patriotique, ont conjointement organisé lundi le 3 juillet 2017, à l’hôtel Source du Nil, un atelier de formation de deux jours sur le patriotisme et la citoyenneté à l’endroit du personnel de la Regideso (Régie de production et de distribution de l’eau et de l’électricité).

Dans son allocution, M. Laurent Mbonihankuye, assistant du ministre de l’Energie et des Mines, a fait remarquer que cette formation vient à point nommé car, a-t-il dit, le patriotisme et la citoyenneté incombent à tout Burundais, sans exception aucune. Il a, en outre, indiqué que par patriotisme et citoyenneté, il entend un attachement particulier sur tout ce que le citoyen a besoin pour son bien-être, son épanouissement ainsi que son développement durable. Par ailleurs, c’est le citoyen qui donne naissance au développement et non le contraire, a-t-il souligné, ajoutant que tout est facilité et cimenté dès la base par le travail sans réserve de tout un chacun. Il a également signalé que dans le conseil de sécurité de 2013, il a été convenu que l’eau et l’électricité sont deux secteurs qui constituent la base du développement à tous les niveaux. Pour ce faire, a renchéri M. Mbonihankuye, au niveau du ministère de l’Energie et des Mines, chacun doit apporter sa pierre angulaire à l’édifice pour accomplir avec efficacité la mission noble qui lui est assignée. Il a en outre indiqué que des efforts remarquables pour un travail efficace ne cessent d’être déployés, même si des défis ne manquent pas.

A ce niveau, l’assistant du ministre de l’Energie et des Mines a évoqué principalement la non ponctualité des employés, le vol du matériel, le comportement inadéquat de certains employés envers les clients, sans toutefois oublier les réseaux sociaux qui préoccupent certaines filles et femmes, tout en oubliant leur cahier de charge, etc.

Par ailleurs, M. Déo Rugerinyange, qui a parlé au nom du ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique, a fait savoir que la guerre ne constitue, en lui seule, une entrave à la paix et la sécurité. Il y a d’autres entraves liées notamment à l’absence du patriotisme et la citoyenneté qui entrent en jeu. C’est pour cette raison que, a-t-il précisé, le gouvernement du Burundi, à travers la loi Nº1/100/94 du 15 mars 2017 qui régit le ministère de l’Intérieur et de la Formation patriotique, a confié à ce ministère de nombreuses missions, dont l’incitation au patriotisme et la citoyenneté.

Les conférenciers conviés dans cet atelier pour éclairer les esprits, dont Faustin Ndikumana, directeur exécutif de l’organisation Parole et action pour le réveil des consciences et le changement des mentalités (PARCEM), s’accordent sur une chose. Le patriotisme et la citoyenneté sont la colonne vertébrale d’un avenir meilleur pour un pays. M. Ndikumana va loin en affirmant que la corruption et les malversations économiques sont des ennemis redoutables du patriotisme et de la citoyenneté. « Ils se regardent en chiens de faïence », a-t-il dit. abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu ashikirije Uburundi n’amakungu mu kwigina imyaka 55 y’Intahe y’Ukwikukira

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves