AUJOURD'HUI
361
SEMAINE DERNIERE
2375
PAGES VUES
297446
TOTAL VISITES
292186

Renforcement des relations d’amitié et de coopération pendant ce 1er semestre

BUJUMBURA, 28 juin 2017 : Le ministère des Relations extérieures et de la Coopération internationale a œuvré sans relâche pour le développement du pays, à travers la coopération bilatérale et multilatérale, a déclaré ce mercredi M. Aimé Alain Nyamitwe.

Au cours d’une conférence de presse centrée sur le bilan du 1er semestre 2017, le ministre Nyamitwe en charge des Relations extérieures et de la Coopération internationale a cité plusieurs visites effectuées à l’étranger, sous la conduite des plus hautes autorités du pays ou dirigées par lui-même et l’accueil des délégations étrangères de marque au Burundi. Parmi les visites phares effectuées à l’étranger, il a entre autres rappelé sa visite qu’il a effectuée au mois de mars en Belgique et deux autres visites de grande envergure effectuées en Chine et en Turquie.

Le vice-président de la République populaire de Chine a également effectué une visite au Burundi, au mois de mai, qui a été un grand succès pour les deux pays. M. Nyamitwe a évoqué dans le cadre de la coopération multilatérale, la participation du Burundi à la 28ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union africaine qui a eu lieu du 25 au 31 janvier 2017, à la réunion ministérielle du conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine le 23 février, la 35ème réunion du conseil des ministres des Etats de la Communauté est-africaine (CEA) du 25 au 26 février, au 18ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de cette même communauté tenu à DarEs-Salaam et la participation, la semaine dernière, au 1er sommet de l’Initiative du bassin du Nil à Kampala en Ouganda.

La visite en Chine du 13 au 19 mars 2017 s’inscrivait dans le cadre du renforcement d’excellentes relations d’amitié et de coopération entre les deux pays. Un accord instituant les consultations entre les ministères en charge des relations extérieures du Burundi et celui des affaires étrangères de la Chine a été signé. C’est un accord qui permettra la constitution d’un mécanisme permanent d’échanges et de concertations sur les relations bilatérales ainsi que sur les questions Le ministre Aimé Alain Nyamitwe en charge des Relations extérieures et de la Coopération internationale régionales et multilatérales d’intérêt commun. Des échanges directs pourront être effectués entre les institutions, les organisations et les entreprises locales de deux pays.

De plus, le Burundi a obtenu des promesses fermes de l’engagement de la Chine dans l’appui de la 2ème phase de la construction du palais présidentiel, de l’augmentation du nombre de bourses d’études aux jeunes Burundais, de l’octroi d’un terrain de construction de l’ambassade du Burundi à Beijing, de l’appui accordé par l’université des affaires étrangères de la Chine pour la formation des diplomates burundais, de la construction des bâtiments du ministère des Relations extérieures et de la Coopération internationale et plusieurs appuis financiers multiformes. Au cours de son séjour au Burundi au mois de mai, le vice-président chinois s’est rendu compte de la paix qui règne au Burundi. Il y a eu aussi des consultations sur les indicateurs socio-économiques du pays.

La visite officielle effectuée du 14 au 15 juin en République de Turquie a également permis de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays. Trois accords et deux mémorandums d’entente ont été signés. Il s’agit de l’accord de coopération culturelle entre les deux pays et un autre sur l’abolition mutuelle des visas pour les détenteurs des passeports diplomatiques. L’autre accord concerne la promotion et la protection des investissements. Un mémorandum d’entente a été aussi signé dans les domaines de l’agriculture et de l’élevage. L’autre mémorandum d’entente se situe entre le ministère des Relations extérieures et de la Coopération internationale du Burundi et le ministère des Affaires étrangères de la République de Turquie. Il s’agit d’un accord qui institue également les consultations entre les deux ministères.

A cette occasion, le ministre Nyamitwe a expliqué la communauté d’intérêt entre les Républiques du Burundi et de Turquie contre les ingérences étrangères dans les affaires internes, les deux ayant vécu tous des tentatives de coup d’Etat qui revêtaient une dimension étrangère évidente. La Turquie a également manifesté la volonté d’ouvrir une ambassade résidente à Bujumbura. ab

Retour
Discours: President et autres

Discours prononcée par S.E Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi et Commandant Suprême des FDS burundaises à l’occasion de la 7ème Conférence Panafricaine des Associations des Policiers Chrétiens, édition 2017

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves