AUJOURD'HUI
271
SEMAINE DERNIERE
2097
PAGES VUES
255973
TOTAL VISITES
234450

Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants

BUJUMBURA, 14 juin 2017 : Le Burundi s’est associé lundi le 12 juin 2017 aux autres pays membres de l’Organisation internationale du travail (OIT) pour célébrer la journée mondiale de lutte contre le travail des enfants.

D’après le ministère burundais en charge du Travail et de la Fonction publique, l’OIT a lancé cette journée en 2002 pour attirer l’attention sur l’étendue mondiale du travail des enfants ainsi que les actions et les efforts nécessaires pour l’éliminer.

Le directeur des normes et de la législation du travail, M. Déogratias Mbonimpa a, à cette occasion, déclaré que le travail des enfants est une réalité au Burundi.

En effet, a-t-il expliqué, les résultats de l’enquête sur les travailleurs domestiques avec focus sur les enfants exerçant du travail domestique réalisée en 2013 par la direction générale du travail dans les provinces Gitega, Rumonge, Ngozi et en Mairie de Bujumbura, avec l’appui de l’UNICEF, Terre des hommes et IDAY International, a montré que le travail des enfants est une réalité au Burundi.
L’échantillon de l’enquête était de 702 travailleurs domestiques, parmi lesquels figuraient 477 adultes, soit 67,95% et 225 enfants travailleurs soit 32,05% de moins de 18 ans, a-t-il dit. Ce genre de travail existe dans plusieurs domaines au Burundi tel que l’agriculture, l’industrie et la pêche, des secteurs qui ont besoin d’une haute intensité de main-d’œuvre.

Les droits fondamentaux de ces enfants sont bafoués, a-t-il regretté, ajoutant que ces enfants sombrent dans des peines interminables et ont, par conséquent, besoin de secours et d’une grande protection.

Selon l’OIT, plus de 1,5 milliard de personnes vivent dans des pays touchés par des conflits ou qui en situation de fragilité, et 200 millions de personnes dont un tiers sont des enfants, sont aussi touchées chaque année par des catastrophes naturelles. Les conflits et catastrophes font que la pauvreté s’accroît dans les familles, ce qui est une des grandes causes du travail des enfants.

En outre, le travail domestique est, selon Mbonimpa, l’une des professions les plus anciennes et les plus importantes pour des millions de femmes partout dans le monde. Il est enraciné dans l’histoire mondiale de l’esclavage, du colonialisme et d’autres formes de servitude.
abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de SEM l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi apures de l’ONU du Briefing du Conseil de Sécurité sur la situation au Burundi, New York, 20 juin 2017

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves