AUJOURD'HUI
180
SEMAINE DERNIERE
4100
PAGES VUES
263111
TOTAL VISITES
246328

Les préparatifs au concours de certification et d’orientation, édition 2017, vont bon train

NGOZI, 6 juin 2017 : Les préparatifs au concours de certification et d’orientation, édition 2017, vont bon train en province scolaire de Ngozi (nord du Burundi), selon le Directeur provincial de l’Enseignement (DPE), M. Désiré Nitonde.

L’état d’avancement est en général satisfaisant, précise-t-il, relevant cependant un retard dans l’achèvement de certains cours. C’est surtout dans la commune scolaire de Marangara où l’on observe un grand retard.

Les écoles disposant des classes de 9ème année fondamentale ont eu droit à un test provincial d’entraînement et des épreuves types pour bien se préparer au concours. Concernant la surveillance du concours, M. Nitonde affirme que l’équipe de surveillance est prête. Ce sont des enseignants des classes de 5ème et 6ème années fondamentales qui feront ce travail. 24 véhicules assureront le transport des colis et des surveillants. Le directeur Nitonde craint cependant des perturbations quant à leur approvisionnement en carburant du moment qu’il s’observe aujourd’hui une pénurie généralisée au niveau de tout le pays.

La province Ngozi a cependant connu beaucoup d’abandons scolaires cette année. Plus de 8748 élèves ont quitté les cours dans les classes fondamentales contre 779 dans le cycle post-fondamental.

Beaucoup de facteurs expliquent ces abandons, notamment la pauvreté qui frappe les ménages dont sont issus les enfants.

« Beaucoup de parents préfèrent suspendre les études de leurs enfants pour les associer dans les activités procurant des vivres pour la subsistance des familles. D’autres choisissent de les envoyer faire de petits jobs procurant un peu de revenus à la famille », a signalé le directeur provincial de l’Enseignement.

La deuxième catégorie des abandons concerne les grossesses non désirées et les mariages précoces, selon M. Nitonde, qui évoque aussi les déménagements. Un tout nouveau facteur d’abandons scolaires est l’épidémie de malaria qui a sévi dans les provinces du nord du pays.

L’administration scolaire de Ngozi a pris des mesures pour réduire les cas d’abandons. Le DPE Nitonde énumère une série de mesures destinées à réduire sensiblement, à défaut d’éradiquer, le phénomène. Ce sont notamment les réunions de sensibilisation et de responsabilisation des chefs collinaires pour le suivi à domicile des élèves. C’est aussi l’ordre donné aux chefs d’établissements scolaires pour des appels quotidiens afin de suivre les cas et d’organiser, dans les plus brefs délais, des visites en famille pour un retour à l’école des élèves concernés.

Par ailleurs, une mesure de poursuite judiciaire contre toute personne accusée de complicité d’abandon scolaire a été unanimement décidée. Cette mesure concerne surtout les hommes qui engrossent prématurément les écolières ou les prennent en mariage étant encore sur le banc de l’école. Les parents d’élèves sollicite plus d’implication des pouvoirs publics.

Rappelons que Ngozi compte parmi les provinces qui enregistrent un grand effectif d’élèves. Au début de la rentrée scolaire 2016-2017, elle enregistrait déjà 176.596 enfants dans les écoles fondamentales.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu ashikirije Uburundi n’amakungu mu kwigina imyaka 55 y’Intahe y’Ukwikukira

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves