AUJOURD'HUI
2
SEMAINE DERNIERE
2898
PAGES VUES
289238
TOTAL VISITES
280741

Validation du projet de loi en matière de la science, la technologie et l’innovation

BUJUMBURA, 6 juin 2017 : Le ministère de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à travers la direction générale de la science et la technologie, a organisé depuis ce mardi 6 juin 2017, un atelier de validation du projet de loi portant orientation et organisation de la recherche scientifique et de l’innovation pour le développement technologique au Burundi.

Cet atelier de deux jours permettra aux participants de contribuer à l’enrichissement d’un document qui a été élaboré par la direction générale de la science et la technologie et validé par le ministère en charge de la Recherche scientifique. Les participants sont appelés à analyser ce document, l’améliorer s’il le faut et le valider pour le faire avancer aux échelons supérieurs. Selon le secrétaire permanent au ministère ayant la Recherche scientifique dans ses attributions, M. Léopold Havyarimana, pour asseoir le développement et la promotion de la science, la technologie et l’innovation pour la mise en œuvre de la politique nationale de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, on s’appuie sur quatre axes du plan stratégique y relatif. D’abord, il faut assurer une coordination de la recherche centrée sur le développement du Burundi en intégrant toutes les Photo de famille des participants à l’atelier de validation dudit projet de loi
institutions et centres impliqués dans la science, la technologie et la recherche. Ensuite, il faut valoriser les atouts disponibles et combler les lacunes existantes dans les domaines clés pour promouvoir la science, la technologie et la recherche. Le troisième axe est de focaliser la science, la technologie et la recherche dans la résolution des problèmes majeurs auxquels fait face la population burundaise, aujourd’hui et à l’avenir. Enfin, il faut faire de la science, la technologie et la recherche un outil de développement pour le pays et les communautés locales.

Pour M. Havyarimana, cet atelier est organisé dans l’ultime désir de mettre en place un cadre légal opérationnel qui permettra de promouvoir et développer la recherche scientifique d’une part et son articulation avec l’innovation d’autre part. Ce projet de loi définit une politique d’échange et de coopération scientifique et technologique tant au niveau national, régional qu’international. Il se concentre également sur la valorisation des recherches et de leurs auteurs.

L’ambition pour le Burundi est d’engager tous les partenaires vers un système de recherche scientifique et technologique bien encadré et bien piloté, répondant aux normes internationales. Pour pouvoir s’intégrer régionalement et internationalement, le Burundi doit veiller à ce que des pôles et centres de recherche se créent et travaillent en synergie, en réseaux et de façon coordonnée, a renchéri M. Havyarimana. Pour lui, les sociétés doivent être pilotées par les sciences et les technologies.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves