AUJOURD'HUI
272
SEMAINE DERNIERE
2167
PAGES VUES
128169
TOTAL VISITES
105980

Burundi – Elections Les communales et les législatives se sont déroulées normalement à travers tout le pays

Bujumbura, 29 juin 2015 : Les élections communales et législatives ont commencé assez tôt ce lundi 29 juin 2015 à travers tout le territoire national de Burundi qui attend 3.849. 728 inscrits dans plusieurs bureaux de vote répartis dans toutes les communes.

Au centre de vote de Gikungu installé à l’école primaire de Gihosha en commune urbaine de Ntahangwa, le scrutin a commencé à 6 heures 45 minutes, selon le responsable du centre de vote, M. Révérien Nitereka. Ce centre qui compte douze bureaux de vote, regroupait les électeurs qui se sont fait inscrire sur les sites d’enregistrement du lycée municipal Gikungu et de l’école primaire Gikungu. Les électeurs venaient à compte gouttes à certains bureaux de vote, a constaté l’ABP lors de son passage aux environs de midi. Mais le responsable du centre de vote a indiqué qu’un bon nombre d’électeurs a voté bien avant dans la matinée. Les observateurs étaient plutôt rares à ce centre. Seuls quelques observateurs du parti CNDD-FDD et trois observateurs des Nations Unies, bureau des droits de l’homme étaient sur place.

A la question de savoir pourquoi les observateurs étaient plutôt rares à ce centre, M. Nitereka a répondu qu’il n’avait pas encore terminé d’en faire l’inventaire pour pouvoir confirmer qui n’est pas là et pourquoi. Il a rappelé que son centre de vote attendait, en plus des mandataires de la société civile, les mandataires des partis en compétition, en l’occurrence le parti CNDD-FDD, l’UPRONA et le FNL. « L’unique problème qui s’est posé à ce centre de vote et celui des électeurs qui se sont fait inscrire dans d’autres centres et qui s’y retrouvaient pour des raisons diverses », a indiqué M. Nitereka, ajoutant que c’est une question à laquelle il ne peut répondre directement avant de la poser aux autorités de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

A Makamba (sud), un important dispositif militaire et policier a été déployé sur les axes routiers et autour des bureaux de vote, en vue d’assurer la sécurité des scrutins et des votants pour les communales et les législatives de ce lundi 29 juin. La Commission électorale provinciale indépendante (CEPI) fait savoir que le matériel nécessaire pour la tenue de ces élections a été acheminé dans toutes les six Commissions électorales communales indépendantes (CECI). Que ce soit à Mabanda ou à Kibago, bon nombre de bureaux de vote visités dans la matinée de lundi commençaient à recevoir des électeurs à 7 heures du matin. Le nombre d’électeurs attendus est estimé à 206104 votants. Ceux qui n’ont pas pu récupérer leurs cartes d’électeurs au cours de ces dernières semaines peuvent s’adresser auprès des bureaux de vote respectifs car leurs cartes y sont disponibles. La commune Nyanza-Lac, la plus peuplée de la province Makamba vient en tête avec 63314 électeurs. Cette commune a connu au cours de ces cinq dernières années un retour massif de rapatriés en provenance de la Tanzanie. Elle est suivie de près par la commune Kayogoro avec 40532 électeurs. La commune Makamba arrive en troisième position avec 39903 personnes. La commune Mabanda est en quatrième position avec 24006.

La commune Kibago a 19640 personnes inscrites. La commune Vugizo est en dernière position avec 18709 électeurs. Les élections en cours se déroulent dans 233 bureaux de vote mais ont failli être perturbées, au cours de la nuit de dimanche à lundi, par l’explosion de deux grenades lancées dans deux endroits différents, a-t-on
appris de source policière. La première a été lancée à la colline Rubimba en zone et commune Kibago. La deuxième a été lancée à la colline Musenyi, zone Gitara en commune Mabanda. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

L’administrateur de la commune Mabanda, M. Bernard Butoyi a indiqué à l’ABP qu’une maison en paille a été incendiée dans la nuit de dimanche à lundi. Cette maison se trouvant dans le village de Mushara, en commune Mabanda, appartient à un rapatrié qui a fui de nouveau le pays, il y a deux mois. Dans cette même commune, dans la zone Gitara, la route menant vers Bikobe a été barricadée dans la matinée de ce lundi à l’aide des pierres et de gros troncs d’arbres. Les forces de l’ordre, en collaboration avec la population ont vite enlevé ces barricades.

A Muyinga (nord-est), les bureaux de vote ont ouvert d’une manière générale après six heures et demie dans la plupart des centres de vote du centre urbain et ses environs pour diverses raisons, ont déclaré les présidents des bureaux de vote. Les motifs de ces retards sont dus soit au retard des membres de bureaux de vote, soit au réaménagement des salles de classes servant de bureaux de vote. Malgré ce léger retard, les élections se sont déroulées sans incident aux centres de vote visités. En cette province, 293878 électeurs sont attendus dans 853 bureaux de votes. A l’école fondamentale islamique, sur un total de 1881 candidats électeurs, 67 votants avaient déjà accompli ce devoir civique à 8 heures 30 minutes. A ce centre, la plupart des bureaux de vote ont ouvert avec un léger retard d’au moins une heure. Aucun électeur n’avait voté par exemple au bureau N° 5 à 7 heures 44 minutes. Les urnes venaient d’être scellées à cet instant.

Au centre de vote du lycée communal de Muyinga, 380 candidats électeurs avaient déjà voté sur un total de 3387 attendus. Au stade de Muyinga, 1171 votants sur un total de 6118 étaient déjà enregistrés vers 9 heures. Dans d’autres communes, la situation est normale, indique la présidente de la (CEPI), Mme Goreth Kamikazi. Le seul problème déjà signalé est l’absence de la liste d’émargement au centre de vote Vumasi en commune Giteranyi, mais la solution a été vite trouvée en utilisant la liste ayant servi au retrait de la carte d’électeur, a-t-elle indiqué. Un autre problème relevé est celui des personnes âgées qui n’arrivent pas à voir le tampon d’isoloir. Au niveau de l’observation, deux partis politiques à savoir le CNDD/FDD et l’UPRONA ont envoyé des mandataires. Quelques organisations de la société civile comme la FECABU, l’ONELOP et le PISC Burundi sont visibles dans certains bureaux de vote.

Synthèse de l’ABP en synergie

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves