AUJOURD'HUI
180
SEMAINE DERNIERE
4100
PAGES VUES
263111
TOTAL VISITES
246328

La Présidence dénonce la politisation à outrance du rapport de Genève sur le Burundi

BUJUMBURA, 2 juin 2017 : La Présidence de la République du Burundi dénonce la ″politisation à outrance″ du rapport oral sur le Burundi dont la présentation est attendue à Genève du 14 au 15 juin prochain par la session du conseil de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour les droits de l’homme, a déclaré ce vendredi à Bujumbura, l’ambassadeur Willy Nyamitwe, conseiller principal chargé du bureau Presse, Information et Communication à la Présidence de la République du Burundi au cours d’une interview accordée à l’Agence burundaise de presse (ABP), en marge d’un briefing à l’intention des Organisations nationales de la société civile (OSC).

″La notion des droits de l’homme est devenue maintenant un instrument de coercition pour essayer d’imposer le dictat de l’Occident, particulièrement contre les pays africains. En effet, l’Occident a essayé d’opérer un changement de régime par des procédés illégaux au Burundi, comme il l’a déjà fait sous d’autres cieux. Mais, d’échec en échecs, maintenant avec Genève, c’est peut-être la dernière carte en train d’être essayée, pour montrer que le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme, en s’appuyant sur des images horribles qui ont déjà circulé et accolé aux forces de défense et de sécurité″, a-t-il expliqué. Là où le bât blesse, a ajouté M. Nyamitwe, c’est que ces acteurs de ″déstabilisation″ du Burundi, ne félicitent jamais les forces burundaises de défense et de sécurité, qui ont réussi à stabiliser la nation en dépit de ″l’insurrection qui était déjà installée et la démarche putschiste qui était en marche″ à la veille des dernières élections burundaises de 2015.

L’ambassadeur Nyamitwe a signalé également qu’en pareille situation, il est tout à fait normal que le Burundi dénonce Genève parce qu’il ″n’attend rien de bon de cette session″ à cause de l’utilisation du conseil onusien des droits de l’homme contre le pays par les déstabilisateurs pour arriver à leurs ″fins néfastes″.

A la question de savoir si le gouvernement burundais enverra une délégation à Genève pour présenter un contre-rapport, M. Nyamitwe a indiqué que le Burundi déplore avant tout que ″son contre-rapport sur une session antérieure du conseil onusien pour les droits de l’homme, n’ait pas été pris en considération″ dans la rédaction du rapport final. ″Pour la prochaine session en revanche, le Burundi n’envisage pas envoyer un contre-rapport parce que le rapport écrit n’est pas encore sorti.

Toutefois, d’expérience, force est de constater qu’en cas d’envoi d’un contre-rapport, quand les acteurs de déstabilisation découvrent que les éléments transmis viennent démentir et remettre en cause leurs démarches, ils préfèrent ignorer le contenu du contre-rapport″, a-t-il fait remarquer. C’est cela qui s’est passé pour le cas du Burundi avec le rapport de la commission d’Enquête indépendante des Nations Unies sur le Burundi (EINUB) produit en septembre 2016 et mis en place ″sous pression de l’Union européenne (UE) ″. C’est pourquoi, a-t-il explicité, le gouvernement burundais est certainement convaincu que le rapport qui sortira du prochain conseil des Nations Unies pour les droits de l’homme sur la situation des droits humains au Burundi, ″sera biaisé″ comme le précédent rapport d’EINUB de septembre 2016.

Dans ce cadre, a insisté M. Nyamitwe, le Burundi rejette d’avance les recommandations de cette prochaine session de Genève, parce qu’elles viendront ″tout simplement confirmer et valider ce que l’UE a toujours dit contre le Burundi, pour parvenir à ses fins, à savoir la déstabilisation du Burundi par un changement de régime via des procédés illégaux″. Cette session de Genève, a-t-il signalé, tout comme les précédentes, sera pilotée au plus haut niveau par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu ashikirije Uburundi n’amakungu mu kwigina imyaka 55 y’Intahe y’Ukwikukira

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves