AUJOURD'HUI
89
SEMAINE DERNIERE
2761
PAGES VUES
172729
TOTAL VISITES
137114

Commentaire du président de la CENI, Pierre C. Ndayicariye

Bujumbura, 29 juin 2015 (DWG) : Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante vient de donner un commentaire sur le déroulement des législatives et communales en cours à travers le pays, à quelques heures de la fin de ces élections sur le territoire national.

Dans son message, M. Pierre Claver dit que le scrutin du 29 juin 2015, c’est un scrutin qui était attendu par les électeurs burundais. C’est un scrutin réussi et qui montre la soif des burundais de voter aujourd’hui. A midi, à 13 heures, à travers les rapports de nos commissions électorales provinciales, à travers les rapports de commissions électorales communales, la plupart des électeurs inscrits dans les provinces, à 85% avaient déjà voté. Ils se sont levés très tôt le matin pour aller au bureau de vote, c’est donc encourageant que les burundais aillent voter et participer au renouvellement des institutions qui vont diriger le pays au cours de cinq prochaines années.

Pour les tous les membres du bureau de vote et leur encadreurs (les CEPI & CECI), là où éventuellement nous avons trois ou quatre bureaux de vote, là où il manque un membre du bureau de vote, Ndayicariye instruit les bureaux de vote de permettre aux électeurs dans de bureau de vote ayant une équipe incomplète de voter dans les bureaux de vote où les membres sont au complet et de mettre ces électeurs sur une liste additionnelle. "Il faut que toutes les personnes qui se sont déplacées pour aller voter exercer leur droit civil et politique en leur donnant cette opportunité", a-t-il martelé.

Pour le vote à l’étranger permis par le code électoral, Ndayicariye annonce qu’il y a des ambassades dans certains pays amis, consulats généraux et des contingents burundais notamment en Somalie et en Centrafrique. Les burundais dans ces deux
pays votent normalement avec deux cas particuliers où la Ceni a eu des rapports.

Le premier concerne le Canada-Ottawa, les burundais ne pourront pas voter parce que le Ministère des Affaires Etrangères du Canada n’a pas autorisé l’ambassade du Burundi à Ottawa d’installer dans les locaux de l’ambassade les bureaux de vote. "C’est la loi, c’est le règlement au Canada, par que dit le courrier que nous avons reçu hier que la requête a été introduite tardivement". L’autre cas poursuit, Ndayicariye, c’est la Centrafrique où se trouvent les policiers et les militaires burundais. Selon le rapport de ce matin, continue Ndayiciriye, le contingent burundais, dans ce pays ne pourra pas voter car ce contingent est sous le leadership des Nations Unies. L’autorisation est donnée par le New York, le département de maintien de la paix. "Jusque vers 11h, l’autorisation n’était pas encore tombée. Cela veut dire que nos policiers et nos militaires en Centrafrique ne vont pas élire, parce qu’il faut une autorisation préalable des Nations Unies", conclut Ndayicariye, président de la CENI.

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves