AUJOURD'HUI
433
SEMAINE DERNIERE
2950
PAGES VUES
288189
TOTAL VISITES
279464

Les administratifs et la police devraient travailler en synergie pour lutter contre la fraude et la corruption

NGOZI, 25 mai 2017 : Le ministère à la Présidence chargé de la Bonne gouvernance et de la Planification nationale a organisé ce mercredi un atelier d’échange et de sensibilisation sur la lutte contre la fraude, la corruption et les malversations économiques en province de Ngozi. Cet atelier qui a connu la participation des administrateurs communaux, responsables de la police et de l’armée du ministère de la justice et de l’OBR visait à susciter une synergie entre différents acteurs impliqués dans la lutte contre ces fléaux.

Dans son mot d’accueil, le gouverneur de la province de Ngozi, M. Albert Nduwimana a fait savoir que la fraude et la corruption sont des réalités dans cette localité même si elles ne sont pas bien prononcées. La fraude concerne surtout les pagnes en provenance du Congo, les minerais, le carburant et le café. Le gouverneur signale aussi des pots de vin observés dans les administrations publiques. Le Secrétaire permanent au ministère de la Bonne gouvernance et de la Lutte contre la corruption a dans son mot d’ouverture lancé un appel à l’administration territoriale notamment les administrateurs communaux, les chefs de zones, les chefs de collines d’aider pour que le pari de la fraude et de la corruption soit gagné. Il a précisé que cette lutte ne concerne pas seulement les services d’anticorruption et de l’OBR mais que c’est une affaire des partenaires publics et privés. Il a donc sollicité une synergie entre tous les acteurs.

Pour ce responsable, la fraude constitue une épée de Damoclès pour l’économie du pays car elle emporte les devises du pays qui serviraient pour l’achat des produits essentiels dont le pays a tant besoin. Il cite aussi les médicaments, le carburant, les matériaux de construction etc. Le secrétaire permanant au ministère de la Bonne gouvernance et de la Planification nationale fustige également des comportements contraires à la bonne gouvernance observés dans les structures publiques et dans les administrations territoriales. Dans le domaine de la justice, ce responsable dénonce ceux qu’il a appelé les commissionnaires de la justice et la corruption qui s’observe dans la circulation routière.

Le secrétaire permanent au ministère de la bonne gouvernance a terminé en ciblant les grands points de fraude observés en province de Ngozi. Il s’agit de Kanyaru haut de la zone Mparamirundi pour le café, les fruits, et l’huile de palme ainsi que le marché central pour les pagnes et les jus. L’atelier a été clôturé par un vœu de voir un changement de comportement pour une bonne maitrise de la corruption, la fraude et les malversations économiques.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves