AUJOURD'HUI
262
SEMAINE DERNIERE
2415
PAGES VUES
304599
TOTAL VISITES
301092

Burundi – Santé La semaine africaine de vaccination contre la rougeole et la rubéole a été clôturée vendredi

KAYANZA/GITEGA/BUBANZA, 20 mai (ABP) – La semaine africaine de vaccination contre la rougeole et la rubéole programmée du 15 au 19 mai dans tout le pays et qui concernait les enfants âgés de 9 mois à 14 ans a été clôturée vendredi dans les provinces Kayanza, Gitega et Bubanza.

A Kayanza (nord), Célestin Congera, médecin provincial a précisé que l’objectif fixé d’atteindre 95% comme couverture vaccinale dans la province sanitaire de Kayanza va être atteint en tenant compte du taux de participation jusqu’à la mi-journée de ce vendredi. Sur 304.376 attendus, 80% avaient déjà été vaccinés jusqu’au quatrième jour. Ce responsable a indiqué qu’il est satisfait de la collaboration manifestée par les administratifs de base ainsi que les agents de santé communautaire dans la sensibilisation de la population afin de répondre à l’appel lancé par le gouvernement pour la campagne de vaccination.

Toutefois, cette autorité n’a pas manqué à signaler qu’il y avait eu manque de vaccins dans les premiers jours, un problème qui a été rapidement maitrisé. Aussi, quelques enfants de la commune Kabarore n’ont pas été vaccinés suite à la rupture des vaccins mais, il a indiqué qu’il compte organiser une descente pour régulariser ces derniers.

A Gitega (centre), la semaine africaine de vaccination contre la rougeole et la rubéole a enregistré une participation élevée. Un bilan de 263.319 enfants de 9 mois à moins de 15 ans sur une population totale de 376. 171 enfants attendus, avait été enregistrée mercredi 17 mai, soit un taux de participation de 70,5 %, selon les informations livrées vendredi par le système d’information sanitaire au Bureau Provincial de Santé (BPS).

On estime ainsi que l’objectif fixé d’atteindre 95 % pourrait être dépassé si l’on ajoute le bilan des deux derniers jours de cette campagne, a précisé le superviseur principal au BPS de Gitega, M. Nibaruta Alfred. Une mobilisation accrue des populations ainsi que la vaccination sur toutes les écoles qui comptent en leur sein des écoliers et élèves en âge de vaccination sont les principales raisons de cette participation élevée, a-t-il ajouté.

Pour les trois premiers jours, le District Sanitaire de Mutaho a enregistré 77 %, le District Sanitaire de Gitega a totalisé 71,9 %, le District Sanitaire de Kibuye a dénombré 69 %, le District Sanitaire de Ryansoro a compté 69 %.

La participation est allée en augmentant jeudi et vendredi sur nombre des sites de vaccination qui avaient connu une participation peu élevée au début de cette activité, a signalé M. Nibaruta. Il a aussi indiqué que les activités de la semaine africaine de vaccination se sont bien déroulées précisant que les intrants nécessaires étaient disponibles en quantité suffisante. Les quelques sites qui auraient connu une rupture de quelques intrants ont été réapprovisionnés sans tarder par des équipes relais de distribution.

A Bubanza (nord-ouest), la vaccination contre la rougeole et rubéole en communes Bubanza et Musigati du 15 au 19 mai, a été marquée par l’insuffisance énorme des doses de vaccins par rapport aux bénéficiaires, a-t-on appris auprès du district sanitaire de Bubanza.

Selon cette source, les doses de vaccins qui ont été livrés au district sanitaire de Bubanza, soit en communes Bubanza et Musigati, étaient 85500 doses, alors que la population attendue était de 85850 enfants. Ceci montre qu’il manquait déjà 350 doses de vaccins. Suite à cette insuffisance de doses, tous les 28 sites de vaccinations du district sanitaire de Bubanza étaient déjà fermés, aux environs de midi. Comme constaté par l’ABP, au site se trouvant au centre de santé de Bubanza I, les vaccins se sont épuisés à 11 heures alors que des parents avec leurs enfants attendaient sur de longues files. Une des femmes, rencontrée à ce site de vaccination, nous a révélé qu’elle s’y est présentée depuis mercredi le 17 jusqu’à vendredi le 19 mais que, la rupture totale des vaccins est survenue avant la vaccination de son fils. Elle a demandé au Ministère ayant la santé dans ses attributions de prolonger le délai de vaccination.

Le médecin chef de district sanitaire de Bubanza, Dr Ezéchiel Vyimana, contacté, a indiqué que des planificateurs de cette vaccination se seraient basés sur des chiffres erronés, car, explique-t-il, le constat est que le nombre de ceux qui n’ont pas été vaccinés dépassent loin les 350 doses manquantes. Il est à souligner qu’aucun cas de rougeole ou de rubéole ne s’est déjà présenté dans tous les 14 centres de santé implantés dans ce district sanitaire de Bubanza.

abp

Retour
Discours: President et autres

DISCOURS/JOURNEE DU CONTRIBUABLE 2017

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves