AUJOURD'HUI
300
SEMAINE DERNIERE
2881
PAGES VUES
288704
TOTAL VISITES
280172

Le projet ETVIH/ME a déjà abouti à 85% de prise en charge des femmes enceintes séropositives

BUJUMBURA, 11 mai (ABP) – La mise en oeuvre du projet ″Elimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant″ (ETVIH/ME) de première génération au Burundi et dont l’exécution était prévue sur l’échéance 2012-2016, a déjà abouti à 85% de prise en charge des femmes enceintes séropositives, apprend-on du Dr Jean-Paul Nyarushatsi, médecin burundais expert en santé publique et consultant national sur l’évaluation finale de ce projet.

Le Burundi fait partie des 22 pays du monde sélectionnés en 2013 par l’Organisation des Nations unies (ONU) pour donner un coup d’accélérateur à l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant en raison des taux élevés d’infection. ″En effet, il est bien connu qu’en luttant contre le VIH via le combat de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, on peut réduire d’une manière significative le niveau du Sida dans un pays″, a-t-il fait remarquer.

Dr Nyarushatsi a souligné que même si le Burundi ne disposait pas de données chiffrées au début du projet en ce qui concerne l’état des lieux sur les femmes séropositives, il est heureux de relever des progrès enregistrés vers l’élimination du VIH dans le pays à travers cette prise en charge de 85% de femmes enceintes séropositives.

En revanche, a-t-il révélé, le taux de prise en charge pédiatrique est de 17%. Le Burundi, a-t-il ajouté, a profité de ce programme pour renforcer son système sanitaire en matière de lutte contre le VIH/Sida. ″En effet, on peut signaler qu’actuellement sept indicateurs de VIH/Sida au Burundi concernant cette transmission de la mère à l’enfant, sont financés dans le cadre de la stratégie basée sur la performance. Sur ce, le gouvernement burundais a fait des efforts remarquables dans la mesure où il finance ce programme à hauteur de 48%″, a-t-il noté.

Pour lui, ce programme de lutte contre le Sida au Burundi à travers le combat de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, a marqué des progrès également grâce à l’implication des partenaires internationaux. Sur ce, il a cité notamment les agences du système des Nations unies comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF) et le Fonds des Nations unies pour la Population (FNUAP), ainsi que des partenaires multilatéraux comme l’Union européenne (UE) et la Banque mondiale (BM).

A ce jour, il faut saluer que certaines études montrent que la transmission du VIH de la mère à l’enfant, a diminué jusqu’à 2%. Cependant, des défis ad hoc subsistent, a-t-il reconnu en citant entre autres la nécessité de ″fournir des efforts spéciaux″ sur la prise en charge des infections pédiatriques du VIH. Sur ce chapitre, il a plaidé pour le dépistage précoce des enfants nouvellement nés, d’abord à 6 semaines de vie et ensuite à 18 mois. ″Je parle de défi en la matière parce que vraiment le réseau de laboratoire est encore très faible au niveau du pays si bien qu’aussi les responsables sanitaires et les familles se lamentent à ce sujet″, a-t-il expliqué.

Comme ultime solution à cette problématique, Dr Nyarushatsi a recommandé que le Burundi devrait profiter de l’opportunité offerte par cette évaluation sur l’état des lieux en matière de transmission du VIH de la mère à l’enfant, pour mobiliser plus de ressources financières en ce qui concerne la mise en place d’un réseau de laboratoires pour suivre les femmes enceintes et allaitantes séropositives sous traitement. En l’absence de ce réseau de laboratoire, a-t-il fait remarquer, il devient difficile de montrer l’état des lieux sur les infections pédiatriques du VIH au Burundi.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves