AUJOURD'HUI
361
SEMAINE DERNIERE
2375
PAGES VUES
297446
TOTAL VISITES
292186

Les boissons prohibées sont combattues jusqu’à un niveau satisfaisant

MURAMVYA, 5 mai (DWG) : Le gouverneur de la province Muramvya (centre-ouest du Burundi) en collaboration avec le commissaire de la police dans la région ouest a organisé une réunion de sécurité à huis clos dans les enceintes du Centre d’enseignement des métiers de la commune Mbuye, à l’intention des responsables des forces de l’ordre et de sécurité, de la justice, du renseignement ainsi que les administrateurs communaux.

Après la réunion, le gouverneur de la province Muramvya Emmanuel Niyungeko, dans son point de presse avec l’ABP, a indiqué qu’ils étaient en train d’analyser ensemble l’état des lieux sur la fabrication, la consommation et la vente des boissons prohibées dans la province Muramvya. Il a fait savoir que selon les rapports fournis par les administrateurs communaux et les commissaires communaux, ces boissons illégales observent une diminution remarquable. Il a aussi signalé certains défis à relever notamment certains responsables collinaires qui ne collaborent pas favorablement avec l’administration communale, la police et la justice pour traquer les fabricants, les commerçants et les consommateurs des boissons non permises.

Les participants à la réunion ont recommandé que tout responsable qui sera impliqué dans la persistance des boissons prohibées soit sanctionné par le conseil communal de son ressort et que les sanctions conséquentes soient par après validées par le cabinet du gouverneur.

Ayant constaté que ces boissons se parlent d’elles-mêmes sur certaines collines des communes de Mbuye et de Rutegama frontalières des communes Rango (Kayanza) et Giheta (Gitega) d’où viennent les boissons prohibées dites kanyanga et qui alimentent les collines de la province Muramvya, il a été décidé d’impliquer les provinces Kayanza et Gitega afin de mener une lutte commune dans le but d’éradiquer ces boissons que les participants à la rencontre ont qualifié de « poison ».

Concernant les sanctions à infliger aux fabricants, commerçants et consommateurs des boissons non permises, la justice a été demandée d’appliquer la loi en traitant leurs procès comme ceux des personnes accusées d’avoir empoisonné les gens. Car, selon le gouverneur Niyungeko, leur constat a été que les consommateurs des boissons nuisibles meurent à court ou à long terme. D’où celui qui sera attrapé sera accusé du crime d’empoisonnement pur et simple pour barrer la route à la propagation des boissons prohibées, a-t-il indiqué.

Notons que plus de 7000 litres de boissons illégalement fabriquées ont été saisies et déversées dans les communes de Kiganda, Mbuye et Muramvya au cours des quatre premiers mois de cette année comme l’a indiqué notre source.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours prononcée par S.E Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi et Commandant Suprême des FDS burundaises à l’occasion de la 7ème Conférence Panafricaine des Associations des Policiers Chrétiens, édition 2017

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves