AUJOURD'HUI
199
SEMAINE DERNIERE
2293
PAGES VUES
250021
TOTAL VISITES
226719

La force du dialogue véritable suppose la reconnaissance de l’autre, selon le professeur Sururu

BUJUMBURA, 5 mai (DWG) ; La chaire UNESCO en partenariat avec l’atelier Ecole de la foi et Caritas Burundi soutenue par le diocèse Rottemburg Stuttgart a organisé mercredi dans les enceintes du Centre d’étude des langues africaines au Burundi (CELAB) de l’Université du Burundi une conférence publique sur l’amour, la tolérance et le pardon qui a été animée par les professeurs l’abbé Adrien Ntabona en retraite et Adolphe Sururu.

D’après le professeur Sururu, le dialogue donne la chance à l’émergence des solutions et amène les gens à s’assoir ensemble pour parler des problèmes qui les hantent. Le dialogue nous aide à évaluer, à nous construire et à nous épanouir. La force du dialogue véritable suppose la reconnaissance de l’autre à la fois dans son identité et dans son altérité a dit le professeur Sururu, et il vaut mieux convaincre que contraindre. Pour lui, le dialogue est un outil qui aide les gens à comprendre les opinions et les points de vue des uns et des autres.

Parlant de l’amour sans frontière, le professeur Adrien Ntabona a expliqué qu’un véritable amour n’a pas de frontière. L’amour véritable se manifeste comme la fraternité qui n’a pas de frontière. Au Burundi comme dans les autres pays africains, la famille commence par la porte de la maison ou du logis familial et les Burundais ont toujours cherché et pensé à élargir leurs familles respectives en invitant leurs proches et les voisins pour partager la bière dans la fraternité et le dialogue. Il a déploré qu’aujourd’hui, à travers le monde, la fraternité sans frontière soit menacée par la haine qui se traduit par la violence.

C’est ainsi qu’il a plaidé pour le rapprochement des citoyens du monde et le don de soi en partageant tout ce qu’on peut avoir. Ceux qui ont une parcelle de pouvoir doivent se soucier du bien des autres à commencer par ceux qu’ils dirigent, a-t-il martelé. Il a enfin émis le souhait de voir les Burundais (es) se comporter en véritable notable (Umushingantahe) en construisant une société fondée sur la fraternité et l’amour sans frontière tout en sachant qu’un frère n’est pas forcément un membre de la famille.

abp

Retour
Discours: President et autres

Commemoration of the 26th anniversary under the theme "Let us consolidate National Unity, a shield for sustainable peace and development"

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves