AUJOURD'HUI
158
SEMAINE DERNIERE
2282
PAGES VUES
257222
TOTAL VISITES
236278

Sensibilisation au diagnostic de la tuberculose et du VIH/Sida

GITEGA, 15 avril (DWG) : Les leaders provinciaux des différents secteurs de la vie en général, et ceux qui ont la gestion des grandes communautés en particulier, sont invités à intensifier les messages de sensibilisation des populations au dépistage de la tuberculose et du VIH, en vue de réduire le nombre de nouveaux cas d’infection à ces maladies qui sont souvent associées.

Au sujet de la situation épidémiologique de la tuberculose et du VIH/Sida dans la province de Gitega (centre du Burundi), le Programme national de lutte contre la tuberculose au bureau provincial de santé (BPS) a enregistré au cours du 1er trimestre de cette année 172 malades de tuberculose. Sur 150 tuberculeux qui ont fait un dépistage volontaire au VIH, trois sont séropositifs.

En 2016, sur 670 tuberculeux qui ont subi un test au VIH, 20 se sont révélés séropositifs, selon le coordonnateur du Programme de lutte contre la tuberculose au BPS, M. Jean-Claude Buzohera.

Les leaders provinciaux ont été ainsi appelés à une sensibilisation accrue des populations au diagnostic rapide de la tuberculose et du VIH/Sida pour réduire le nombre de nouveaux cas d’infection.

Cet appel a été lancé au cours d’un atelier tenu jeudi par le Conseil pour l’éducation et le développement (COPED) et la Croix Rouge, dans le cadre de la mise en œuvre d’un programme de sensibilisation sur le renforcement de la réponse communautaire à la prévention et à lutte contre le VIH et la tuberculose dans tout le pays.

Les participants à cet atelier, composés notamment par des autorités administratives et de sécurité, des responsables scolaires, des représentants des confessions religieuses, des leaders des associations des Batwa, des leaders communautaires, ont été appelés à s’impliquer dans la mobilisation au diagnostic de la tuberculose dès les premiers symptômes en vue de prévenir des risques de transmission de cette maladie parfois contagieuse. Le gouverneur de Gitega, M. Venant Manirambona et au coordonnateur du Programme de lutte contre la tuberculose et le VIH/Sida au COPED, Dr Désiré Niyonkuru, leur ont recommandé de s’impliquer dans la sensibilisation des populations aux actions de prévention et de lutte contre ces deux maladies qui forment une association meurtrière étant donné que l’une accélère l’évolution de l’autre.

En effet, a expliqué Dr Niyonkuru, les séropositifs VIH ont 20 à 30 fois plus de risques de développer la tuberculose. Il a ainsi appelé toute personne qui a une toux qui dure plus de deux semaines à se faire diagnostiquer pour éviter la contamination. Il a précisé que la tuberculose est soignée gratuitement. Il a aussi invité les femmes enceintes au respect du calendrier des consultations prénatales et à faire un dépistage volontaire du VIH/Sida pour prévenir la transmission de la mère a l’enfant.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu yugura ihuriro ryo guhimbaza imyaka 10 Uburundi bwinjiye mu muryango wa EAC

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves