AUJOURD'HUI
268
SEMAINE DERNIERE
2366
PAGES VUES
305157
TOTAL VISITES
301704

La fraude du café prend une ampleur inquiétante depuis la campagne café 2017

KAYANZA, 12 avril (DWG) : La fraude de café tend à prendre une ampleur inquiétante depuis la campagne café 2017 dans la commune Kabarore de la province Kayanza (nord), une commune frontalière avec le Rwanda, a-t-on appris de source policière à Kayanza. Depuis le début de la campagne café 2017, il y a trois semaines, trois cas de fraude de café ont été enregistrés.

Au Rwanda le pays voisin du Burundi, un kg de café parche coûte 3.000 francs rwandais, soit 10.000 francs burundais, selon une source locale à Kayanza. Le 4 avril dernier, un habitant de la colline Manga en commune Kabarore a été appréhendé avec du café parche et s’est traduit lui-même en justice le lendemain. Il écopera une peine carcérale , d’une amende de 100.000 FBu avec une contrainte par corps de six mois. Deux jours après, un autre habitant de Kabarore a été appréhendé avec 25 kg et a été remis par la suite aux instances judiciaires. Un jour après, aux environs de 2 heures 30 minutes de la petite matinée, trois personnes, toutes originaires de la colline Murima en commune Kayanza ont été appréhendées avec 70 kg de café parche, pendant qu’elles tentaient de traverser la commune Kabarore en direction du Rwanda.

Selon le commissaire de la police à Kayanza, au vu du prix du café au kilogramme, ce pays aurait l’intention de déstabiliser l’économie burundaise. Il demande à cet effet les responsables administratifs et à la population des communes faisant frontières avec le Rwanda, en l’occurrence la commune Kabarore de Kayanza et Busiga de la province Ngozi, à éviter de se rendre coupable et complice avec les fraudeurs, mais plutôt de collaborer avec la force de l’ordre et de sécurité, pour éradiquer cette pratique qui nuit à l’économie du pays.

Il demande également des unités supplémentaires des forces de l’ordre, en guise de renforts, pour mener à bon port le combat. Outre la fraude du café, ce responsable fait aussi mention de la fraude des minerais de coltan. Vendredi dernier, un habitant de Kiziba en commune Kabarore a été traduit en justice après avoir été appréhendé avec 67 kg de coltan dont il s’apprêtait à acheminer au Rwanda. Il écopera une peine carcérale de cinq ans, 10.000.000 FBu d’amende et 50 ans de contrainte par corps, au cas de non-paiement de l’amende.

abp

Retour
Discours: President et autres

DISCOURS/JOURNEE DU CONTRIBUABLE 2017

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves