AUJOURD'HUI
2
SEMAINE DERNIERE
2898
PAGES VUES
289238
TOTAL VISITES
280741

Mobilisation des femmes leaders sur la sagesse, la santé de la reproduction, le Sida et la PTME

BUJUMBURA, 11 avril (DWD) : La première dame de la République du Burundi, Mme Denise Nkurunziza a réuni à Bujumbura, le 08 avril 2017, les femmes leaders de la mairie de Bujumbura, en vue de les mobiliser sur des enseignements liés à la sagesse, la santé de la reproduction, le dépistage du VIH/Sida et la PTME (Prévention de la transmission du VIH/Sida de la mère à l’enfant). Elle a d’abord remercié les femmes qui ont répondu à son invitation, malgré les multiples responsabilités qui sont à leur charge. Mme Nkurunziza a en outre insisté sur la pandémie du VIH/Sida qui est apparue au Burundi en 1983. Dès ce moment, l’Etat a essayé de lutter contre cette épidémie, en créant des organes chargés de le vaincre et en cherchant des partenaires pour l’appuyer.

Mme Nkurunziza devait aussi rappeler aux femmes leaders que l’abstinence sexuelle est le seul moyen de se protéger contre cette pandémie. Aussi, ces femmes leaders ont le devoir de sensibiliser les autres à éviter le SIDA et de prendre les Anti-rétro-viraux pour les personnes déjà affectées et/ou infectées, ajoutant que la femme doit être au courant qu’en cas de séropositivité, elle peut mettre au monde un enfant sain, grâce à la PTME. C’est pourquoi les femmes enceintes doivent faire le dépistage, avant trois mois de grossesse, pour savoir leur statut sérologique et cela pour faire suivre l’enfant de près, selon les résultats.

La fistule obstétricale est une autre maladie qui handicape la santé de la femme burundaise, a fait savoir Mme Nkurunziza, en précisant que traitement se fait gratuitement à Gitega (centre), d’où il s’avère ultime aux femmes leaders de sensibiliser la population féminine que quiconque constate les signes de cette maladie, doit se rendre directement à Gitega pour être soigné. Elle a encore signalé que la reproduction exagérée et les naissances à domicile sont les principales causes de la fistule obstétricale, raison pour laquelle il faut limiter les naissances et aller à la maternité à temps.

La première dame a aussi insisté sur la sagesse de la femme avant de dire que même la Bible enseigne qu’une femme sage est un trésor, un don de Dieu. La femme sage bâtit sa maison, mais l’insensé la détruit de ses propres mains, a poursuivi Mme Nkurunziza, ajoutant qu’une femme sage s’occupe convenablement de son époux et veille à la discipline des enfants. Elle apprend à ses enfants le respect des autres et la propreté, car elle aussi, doit être propre. Elle évite la paresse, cherche au lieu de tendre la main et devient le pilier de sa famille.

Les femmes leaders qui ont pris la parole ont remercié la première dame qui a préparé de tels enseignements pertinents qui répondent aux questions de l’heure et qui devraient être multipliés.

La représentante du Forum national des femmes, Mme Janvière Ndirahisha a elle aussi remercié Mme Nkurunziza pour avoir pensé à elles, tandis que le maire de la ville, M. Freddy Mbonimpa lui a demandé d’organiser une séance pareille à l’intention des hommes de la mairie de Bujumbura.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves