AUJOURD'HUI
433
SEMAINE DERNIERE
2950
PAGES VUES
288189
TOTAL VISITES
279464

Deux voleurs de vaches condamnés à 10 ans de servitude pénale en commune Kigamba

Cankuzo, 29 mars 2017 : Le Tribunal de grande instance (TGI) de Cankuzo (est du Burundi) a siégé ce lundi le 27 mars 2017 en audience publique pour statuer en flagrance sur le dossier de deux personnes originaires de la commune Kigamba de la même province, accusées de vol qualifié du bétail. Ils ont été condamnés, après l’audition, à une peine de 10 ans de servitude pénale.

Philippe Bizimana et Léonard Nduwimana qui ont écopé une peine de 10 ans de servitude pénale sont originaires des communes de Rujungu et Rwamvura en commune Kigamba. Ils sont accusés d’avoir volé en Tanzanie, pendant la nuit de mardi le 14 mars 2017, six vaches appartenant à un certain Alipiyo Amani Kirahagaze, originaire du village de Muganza en République Unie de Tanzanie.

Alertés par l’autorité tanzanienne, les membres du comité mixte de sécurité en commune Kigamba se sont mis à la recherche et ont fini par tomber, mercredi le 15 mars 2017, sur les six vaches et les deux voleurs Bizimana et Nduwimana. C’était dans la forêt longeant la frontière tanzano-burundaise.

Ces deux voleurs ont tenté de les corrompre avec une somme de 400.000 Fb, en vain. Sur base de cette tentative de corruption, l’OPJ de la commune Kigamba a directement procédé à l’audition des deux voleurs et ensuite à la remise des six vaches à leur propriétaire tanzanien, le mercredi 15 mars 2017.

Ce lundi le 27 mars 2017, les deux voleurs de vaches ont été écoutés par des magistrats du Tribunal de Grande Instance de Cankuzo dans une audience publique en flagrance. Après l’audition, le Procureur de la République à Cankuzo a demandé que les deux accusés soient punis de 10 ans de servitude pénale et le Tribunal de Grande Instance de Cankuzo a confirmé le réquisitoire du Procureur de la République conformément à l’article 262 alinéa 2 du Code Pénal, livre II. Les accusés ont rejeté toutes les accusations.

La procédure de flagrance qui a été adoptée, note-t-on, s’inscrit dans l’objectif de mettre fin aux cas de vol du bétail commis sur le sol tanzanien, un phénomène qui risque d’entacher les relations entre les deux pays.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves