AUJOURD'HUI
337
SEMAINE DERNIERE
2301
PAGES VUES
257121
TOTAL VISITES
236083

Chaque Burundais appelé à participer au financement du FAPS

Makamba, 29 mars 2017 : Le Fonds d’appui à la protection sociale (FAPS) a tenu une journée de réflexion ce lundi 27 mars 2017 à Makamba (sud du Burundi) sur les résultats provisoires de l’étude sur les mécanismes des financements innovants du Fonds d’appui à la protection sociale (FAPS), pour les parties prenantes de la protection sociale dans les provinces de Makamba, Bururi, Rumonge et Rutana.

Le coordonnateur du FAPS, Mme Sylvie Nzoyifasha a indiqué que les représentants du Fonds ont passé dans toutes les provinces pour recueillir des propositions des administratifs locaux et de la population sur la manière de financer le FAPS et suggérer l’organisation d’une journée dédiée à la solidarité nationale. Les participants ont soutenu la proposition d’avoir une journée nationale où chaque Burundais sera appelé à contribuer avec une certaine somme dans ce fonds.

Le consultant qui a présenté le rapport, M. Rédempteur Ntawiratsa, a indiqué que ce projet d’appui à la protection sociale se retrouve dans plusieurs pays du monde. L’étude a proposé que les financements proviennent des recettes communales (4%), des recettes de l’OBR (1%), des boissons importées ( 2%) et les billets d’avion (5000 FBu par ticket). M. Ntawiratsa a également indiqué qu’une cigarette consommée donnera 10 FBu, et que les financements pourront être perçus sur le carburant à raison de 50 FBu par litre, le sucre à 20 FBu par kg consommé.

L’étude a suggéré que les industries, les assurances, les banques et la REGIDESO contribuent au FAPS selon des conditions déterminées par la loi. Les soumissionnaires dans les marchés publics pourront donner 16750 FBu par dossier. Il a indiqué que si ces propositions sont mises en oeuvre, le fonds aurait environ 27 milliards de FBu.

M. Ntawiratsa a demandé aux administratifs, de la base au sommet, de s’approprier des stratégies d’appuyer le FAPS pour avoir des sources variées des financements car, a-t-il expliqué, aujourd’hui les financements de ce fonds proviennent de l’ONPR, l’INSS et la MFP.

Les gouverneurs, les administrateurs, les présidents des conseils communaux, les coordonnateurs des Centre de développement familial et communautaire (CDFC), les représentants du Secrétariat exécutif permanant de la Commission nationale de la protection sociale (SEP/CNPS) des provinces de Makamba, Bururi, Rumonge et Rutana ont participé à cette réunion.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu yugura ihuriro ryo guhimbaza imyaka 10 Uburundi bwinjiye mu muryango wa EAC

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves