AUJOURD'HUI
99
SEMAINE DERNIERE
2411
PAGES VUES
269995
TOTAL VISITES
255668

Le Burundi abrite une réunion conjointe entre la CIRGL et l’EAC

Bujumbura, 27 mars 2017 : Le Burundi abrite depuis ce lundi à Bujumbura, une réunion conjointe entre la Conférence internationale sur la région des grands lacs (CIRGL) et l’East african community (EAC) à laquelle prennent part les ambassadeurs des pays membres de la CIRGL accrédités au Burundi. D’après le secrétaire exécutif de la CIRGL, M. Zackary Muburi-Mwita, la réunion a pour but d’explorer les voies et moyens d’approfondir les relations entre les deux organisations régionales, afin de mieux servir les populations respectives. Il a rappelé que l’EAC est constitué de presque la moitié des Etats membres de la CIRGL.

M. Muburi-Mwita a indiqué que cette réunion est le prolongement de la visite qu’il a effectuée au secrétariat de l’EAC à Arusha en Tanzanie, il y a de cela une semaine, pour approfondir les relations entre la CIRGL et l’EAC. Il a par ailleurs fait savoir qu’ils se sont convenus avec son collègue de l’EAC sur la nécessité de travailler ensemble et que cette réunion de Bujumbura en est la concrétisation. Il sera aussi question d’identifier les secteurs à travers lesquels les deux organisations peuvent collaborer, afin de traduire en actes le mémorandum signé conjointement le 1/12/ 2010.

A Bujumbura, c’est aussi une opportunité d’échanger sur les bonnes pratiques des autres pays membres, a-t-il dit, ajoutant que la CIRGL a besoin d’apprendre auprès de l’EAC qui a une longue expérience de travail au niveau de la sous-région. Il a par ailleurs rappelé que chaque organisation a sa propre façon de travailler et son mandat. L’EAC, a-t-il expliqué, est une communauté économique régionale (REC) qui met en avant le développement économique, pendant que la CIRGL est un mécanisme régional qui a été établi par les Etats membres pour faire face aux problèmes de paix et de sécurité. Mais, la pauvreté et le sous-développement restent la principale cause des conflits.

Les deux organisations ont l’obligation de travailler ensemble afin de renforcer la paix et la sécurité pour créer un environnement favorable au développement économique de la région. Le secrétaire exécutif de la CIRGL a également indiqué que les deux organisations peuvent développer des positions communes face aux problèmes politiques qui affectent certains Etats membres, notamment l’impasse politique au sud Soudan et entre le Burundi et le Rwanda.

Pour sa part, le secrétaire général de l’EAC, M. Libérat Mfumukeko a signifié que c’est la première fois que ces organisations s’engagent à travailler ensemble, depuis la signature du mémorandum d’entente de 2010, définissant les axes de partenariat à développer. Parmi ces axes, a-t-il précisé, figurent le renforcement de capacités en matière de prévention des conflits, les questions relatives aux réfugiés et actions humanitaires, la promotion de la démocratie et la bonne gouvernance,
la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles, la promotion du secteur privé et la lutte contre les violences basées sur le genre.

Le secrétaire général de l’EAC a en outre signifié qu’une rencontre technique convenue entre la CIRGL et l’EAC tenue à Kampala du 13 au 15 février 2014 avait défini les priorités communes d’intervention, à savoir la paix et la sécurité, la démocratie et la bonne gouvernance et le respect des droits de la personne humaine. Pour lui, ce qui préoccupe l’EAC pour le moment, c’est de travailler en synergie pour trouver une solution durable au problème politique burundais et à la détérioration de la situation humanitaire au sud Soudan.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu mu kwibuka imyaka 2 iheze Abarundi bitoreye indongozi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves