AUJOURD'HUI
99
SEMAINE DERNIERE
2411
PAGES VUES
269995
TOTAL VISITES
255668

Formation des juristes en matière de lois et règlements conformes aux traités de la CEA

Bujumbura, 28 mars 2017 : Le ministre de la Justice et Garde des sceaux, Mme Aimée Laurentine Kanyana a clôturé samedi dernier, une formation des praticiens du droit de la République du Burundi sur les règles de procédures de la cour de justice de la Communauté est-africaine (CEA), qui s’est tenue à Bujumbura du 20 au 25 mars 2017. Elle a, à cette occasion rappelé que la motivation de cette formation organisée à l’intention des magistrats, des avocats, des juges est de les rendre capables de défendre les intérêts du pays.

Aussi, ajoute la même source, c’est pour qu’ils comprennent la procédure, afin qu’au moment de la mise à jour des textes juridiques de notre pays, ils puissent contribuer activement à produire des lois et règlements conformes aux traités de la CEA que le Burundi a ratifiés.

Mme Kanyana a fait savoir qu’ils doivent être de bons ambassadeurs du Burundi quand ils iront représenter le pays dans la CEA et quand ils auront à prester dans les institutions de cette cour. Elle précise aussi que chaque Burundais doit savoir que la justice est une matière de souveraineté d’un pays. Pour cela, l’intervention des juridictions régionales ou internationales se fait quand il y a un élément qui relève du régional ou de l’international. Lorsqu’un individu commet une infraction au Burundi, a-t-elle expliqué, il ne peut ne pas répondre devant les juridictions burundaises et penser qu’il va seulement plaider devant les juridictions régionales ou internationales. Cela peut arriver seulement quand il y a un élément régional ou international qui intervient dans un procès ou dans une affaire. Il faut d’abord épuiser les juridictions burundaises, a-t-elle poursuivi.

Les cérémonies se sont clôturées par la remise des certificats aux bénéficiaires de cette formation. L’un d’entre-eux a témoigné qu’ils ont appris beaucoup de choses en matière de juridiction, ajoutant que le bagage reçu sera utile pour eux-mêmes et pour la population burundaise. Pour cette dernière, la même source précise qu’ils vont aider pour que ceux qui auront besoin d’accéder à la cour de la CEA puissent y accéder facilement car, ils viennent d’apprendre les procédures y relatives. Il salue l’initiative du ministère de la Justice et Garde des sceaux en collaboration avec la cour de la CEA qui ont organisé cette formation très utile pour la nation burundaise en particulier et la région est-africaine en général. abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu mu kwibuka imyaka 2 iheze Abarundi bitoreye indongozi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves