AUJOURD'HUI
2
SEMAINE DERNIERE
2898
PAGES VUES
289238
TOTAL VISITES
280741

Le problème de santé publique doit trouver ses solutions dans la communauté

Cankuzo, 27 mars 2017 : Le médecin directeur de la province sanitaire de Cankuzo (est du Burundi), Dr Zacharie Kubwimana, invite l’administration et les agents de santé communautaire à bien collaborer avec le personnel de la santé dans la sensibilisation de la population sur la lutte contre différentes maladies, surtout en ce moment où le paludisme constitue une maladie qui fait beaucoup de victimes par rapport aux autres, a-t-on appris lors d’un atelier de réflexion sur l’analyse des données en matière de santé en province Cankuzo.

Cette réunion, qui regroupait les directeurs des hôpitaux, des responsables des districts sanitaires, des titulaires des centres de santé et des techniciens de promotion de la santé, ainsi que des administrateurs communaux, avait pour principal objectif d’analyser ensemble la situation qui a prévalu en matière de la santé au cours de l’année 2016 en vue d’échanger sur des voies et moyens visant l’amélioration de la situation pour 2017. Le problème de santé doit trouver des solutions au niveau de la communauté, a estimé Dr Kubwimana.

Bien que le paludisme connaisse aujourd’hui une baisse de 27%, indique le médecin directeur de la province sanitaire de Cankuzo, en 2016, au moins 399.008 cas de paludisme, dont 179 décès, ont été enregistrés au niveau de la province sanitaire de Cankuzo. Le constat a montré que beaucoup de malades se sont présentés très tardivement dans des milieux de soins, d’où des cas de décès que tout le monde déplore. Des lacunes se sont aussi observées dans le dépistage du VIH/Sida où l’on constate que l’effectif des dépistés reste inférieur, avec 46.083 cas dont 910 dépistés séropositifs.

Au cours de cette analyse, il a été également constaté que des accouchements à domicile restent très nombreux suite à l’insuffisance des enseignements sur les consultations pré et post-natales, d’où des cas de décès maternels et néo-natals.

Du moment où la santé de la mère est au centre de tout, selon Dr Pierre Sinarinzi, médecin directeur chef de district sanitaire de Cankuzo, les agents de santé communautaire ont été invités à se mettre sur le terrain pour la sensibilisation des mères concernant les consultations prénatales et post-natales, des accouchements assistés en particulier et la sensibilisation de la population sur la prévention de différentes maladies en général.

Au cours de cette réunion, certaines recommandations ont été formulées, notamment l’encadrement des agents de santé communautaire, la sensibilisation des personnels de santé sur le secret professionnel et un bon accueil à réserver envers les malades, et surtout les femmes qui viennent pour accoucher, et une étroite collaboration entre différents partenaires de la santé.

D’autres recommandations vont dans le sens d’envisager des sanctions à l’endroit des personnes qui utilisent des moustiquaires à d’autres fins, et de rendre disponibles les médicaments nécessaires pour que les agents de santé communautaire formés puissent traiter le paludisme à domicile.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves