AUJOURD'HUI
337
SEMAINE DERNIERE
2301
PAGES VUES
257121
TOTAL VISITES
236083

Adoption de deux projets de loi relatifs au financement de la Banque mondial via l’IDA

Bujumbura, 23 mars 2017 : Le Sénat burundais a analysé et adopté à l’unanimité deux projets de loi, l’un portant ratification par le Burundi de l’accord de financement entre le Burundi et l’Association internationale de développement (IDA) en faveur du Projet de productivité et de développement des marchés agricoles (PRODEMA) et l’autre relatif au financement du projet d’appui aux filets sociaux (Merankabandi), jeudi le 23 mars à Bujumbura.

Concernant le premier projet, il s’agit d’un accord de don d’investissement de 18 millions de DTS, soit 25 millions de dollars américains qui constitue un financement additionnel (PRODEMA-FA) signé à Bujumbura le 12 janvier 2017 destiné à l’amélioration de la productivité des exploitations agricoles des petits producteurs et leur accès au marché pour les chaînes de valeur ciblées dans la zone du projet PRODEMA initial sur une période allant de janvier 2017 à décembre 2019.

Le ministre des Relations extérieures et de la Coopération internationale qui avait représenté le gouvernement à cette séance a indiqué que cet accord fait suite aux activités menées par le projet PRODEMA mais clôturées en décembre 2016.

La ratification de cet accord de don permettra donc à l’amélioration de la sécurité alimentaire et la situation nutritionnelle par l’augmentation de la productivité, des revenus des ménages et de la création de l’emploi dans les milieux ruraux ainsi que l’accès aux marchés pour les produits de consommation locale ou régionale.

Il a ajouté que ce projet PRODEMA-FA couvrira dix provinces couvertes actuellement par le projet PRODEMA originel dont la clôture est intervenue au 31 décembre 2016 à savoir Bubanza, Bururi, Cankuzo, Kirundo, Makamba, Muramvya, Muyinga, Mwaro, Ngozi et Rutana.
Le deuxième projet de loi adopté par le Sénat était relatif à la ratification par le Burundi de l’accord de financement entre le Burundi et l’IDA en faveur du projet d’appui aux filets sociaux (Merankabandi) signé le 12 janvier 2017. Le ministre des Droits de la personne humaine, des Affaires sociales et du Genre qui avait représenté le gouvernement a précisé que ce financement est de 40 millions de dollars américains.

Il a expliqué que par « filet social », il faut entendre une allocation en espèce ou en nature qui est transféré aux personnes pauvres et vulnérables. Il a ajouté que ce don consiste à établir les bases d’un système national fournissant des transferts monétaires réguliers et prévisibles aux ménages vivant en situation d’extrême pauvreté dans des zones ciblées sur base de la combinaison de la privation extrême et de la malnutrition chronique (Ruyigi, Karusi, Gitega et Kirundo). Il a signalé que ces vulnérables recevront chacun 20000 FBu par mois pendant 30 mois.

Les questions posés par les sénateurs tournaient autour de l’identification des vulnérables et de l’encadrement des bénéficiaires pour éviter le gaspillage.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo rya Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu yugura ihuriro ryo guhimbaza imyaka 10 Uburundi bwinjiye mu muryango wa EAC

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves