AUJOURD'HUI
433
SEMAINE DERNIERE
2950
PAGES VUES
288189
TOTAL VISITES
279464

Burundi/Etude : Développer l’Agro-industrie Aspects Climatiques et Commerciaux vers la sécurité alimentaire

Bujumbura, le 23 mars 2017 (DWG) : M. Aimable NKUNZUMWAMI, Assistant du Ministre du Commerce, de l’industrie et du Tourisme a représenté Madame la Ministre lors des cérémonies d’ouverture des travaux de la troisième réunion du groupe national de référence (GNR) durant laquelle les participants des institutions publiques, certains parlementaires et ceux du secteur privé ont suivi la présentation d’une étude sur Développer l’Agro-industrie aspects climatiques et Commerciaux vers la sécurité alimentaire , étude réalisée par Professeur Associé Séverin SINDAYIKENGERA, dans le cadre du projet « Promotion des liens entre l’Agriculture, le climat et le commerce dans la Communauté Est-Africaine- Phase 2 ».

Dans son message, le délégué du Ministre M. NKUNZUMWAMI a reconnu les efforts du Gouvernement Burundais pour développer l’agro-industrie et qui fait de son mieux pour trouver des remèdes aux aspects liés aux aléas climatiques et commerciaux pour une sécurité alimentaire. M. Aimable NKUNZUMWAMI a ensuite apposé sa signature pour officialiser la diffusion de ce document de 69 pages.

Prof. SINDAYIKENGERA a démontré qu’au Burundi l’agro-industrie n’est pas encore très développée, elle est actuellement à son étape embryonnaire, a-t-il souligné. Il apprécie cependant les efforts du Gouvernement pour développer l’agro-industrie.

Selon lui, des usines qu’on peut qualifier d’industrielles existent comme Brarudi, les usines de traitement de café et de thé ainsi qu’une multitude d’unités de transformation qui focalisent sur le traitement des fruits et des légumes. Tout ce groupe, poursuit notre source se heurte aux nombreuses contraintes dues notamment au manque d’équipement, d’eau, de financement et de matières premières, pour ne citer que ceux-ci. Heureusement, a-t-il poursuivi, « avec la coopération publique-privée, on a de l’espoir que l’agro-industrie va se développer ». Il recommande à chaque intervenant dans tous les domaines d’essayer de matérialiser ce qui lui est possible pour que le développement de l’agro-industriel soit effectif.

Les participants ont émis des observations dont celle qui concerne la prévision de la gestion des eaux de pluies pour l’utilisation efficiente et de longue durée.
Notons que l’étude concerne neuf provinces telles que Bubanza, Cibitoke, Gitega, Kayanza, Makamba, Muyinga, Ngozi, Rumonge et Rutana. Les lieux de visite ont inclus surtout les huileries de Rumonge et certaines unités de la plaine de l’Imbo ainsi que quelques unités de transformation des fruits éparpillés dans tout le pays.

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves