AUJOURD'HUI
46
SEMAINE DERNIERE
1986
PAGES VUES
129385
TOTAL VISITES
107232

Burundi – Santé Le Burundi adopte une nouvelle stratégie d’éradication du VIH/Sida

Bujumbura, 23 juin 2015 : Le Burundi a approuvé mardi une nouvelle stratégie d’éradication du Sida Fast-Track dont l’objectif appelé "Objectif 90-90-90" vise à atteindre 90% des personnes vivant avec le VIH/Sida qui connaissent leur statut sérologique, 90% de personnes conscientes de leur séropositivité et qui reçoivent un traitement antirétroviral, ainsi que 90% de personnes sous traitement qui atteignent des niveaux de VIH indétectables dans leur organisme, de façon que leur système immunitaire reste fort et à ce qu’elles ne soient plus infectieuses d’ici 2030.

Lors de l’ouverture de cet atelier de validation de cette stratégie, la ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, Mme Sabine Ntakarutimana a fait savoir que le premier cas de Sida est apparu au Burundi en 1993 et que dès lors, le Burundi a fourni des efforts remarquables dans tous les axes de lutte contre le VIH et le Sida, avec un focus particulier sur la mise à l’échelle du traitement ARV et l’accélération de l’élimination de la transmission mère-enfant (PTME). Des résultats satisfaisants ont été atteints, selon la ministre Ntakarutimana. En guise d’exemple, la couverture en PTME est passée de 19% en 2009 à 72% en 2014. Le taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant a été réduit de 33,9% en 2009 à 23,05% en 2015, tandis que le dépistage du VIH est intégré dans le paquet des services de consultation prénatale dans 662 structures de soins.

Par ailleurs, le secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) a fait savoir, au cours de cet atelier, que l’enquête de 2010 montre que le taux de séroprévalence du VIH est de 1,4% dans la tranche d’âge de 15-49ans et de 0,5% dans la tranche de 15-24 ans. Chez les travailleuses du sexe, ce taux était en 2013 de 22,2% contre 38% en 2007, tandis que chez les homosexuels, il était de 6% en 2013. Selon le représentant de l’ONU/Sida au Burundi, Dr Baruani Yuma Kilundu, le Burundi a consenti des efforts remarquables dans la lutte contre le Sida mais, a-t-il fait remarquer, ce fléau reste et risque de resurgir si rien n’est fait en conjugaison avec tous les partenaires du monde entier. La nouvelle stratégie Fast-Track, a-t-il dit, vise tous les pays du monde, mais avec un accès particulier sur 30 pays dont le Burundi. Elle consiste à accélérer le processus de mettre fin à l’épidémie du VIH/Sida, en se fixant des objectifs ambitieux d’accélération qui visent à transformer les visions zéro nouvelle infection, zéro discrimination et zéro décès lié au Sida en des jalons concrets et points d’aboutissement.

L’objectif de l’atelier de ce mardi est, selon le Dr Baruani, d’engager les partenaires à fixer des cibles plus ambitieuses, plus innovantes, plus stratégiques dans les investissements, plus efficaces et plus efficientes dans la gouvernance et la gestion des ressources. Cela permettra de prévenir dans le monde 21 millions de décès dus au Sida, 5,9 millions d’infections chez les enfants et 28 millions de nouvelles infections liées au Sida d’ici 2030.

Source : ABP

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves