AUJOURD'HUI
89
SEMAINE DERNIERE
2761
PAGES VUES
172729
TOTAL VISITES
137114

Bonne production vivrière de riz et de haricot à Ngozi

La province Ngozi (nord du Burundi) a connu cette année une très bonne production vivrière de riz et de haricot, selon le directeur de l’Agriculture et de l’Elevage de Ngozi, M. Lazare Nsaguye qui indique que la province a enregistré une récolte jamais atteinte en ces dix dernières années.

Pour le riz par exemple, la production a dépassé six tonnes par hectare. Il a précisé que la situation est semblable pour le haricot. Cette production risque cependant de s’épuiser en un laps de temps car, explique-t-on, l’exportation illicite du riz et du haricot au Rwanda s’est accélérée ces derniers temps. Les commerçants affirment que ces produits se vendent beaucoup plus cher au Rwanda que sur les marchés locaux. Ils donnent l’exemple du haricot vendu pour un prix variant entre 900 et 1.000 FBu au Rwanda alors qu’il ne dépasse pas 500 FBu au Burundi. A cela s’ajoute le troc pratiqué entre les Rwandais et les Burundais dans les localités frontalières. Les Rwandais amènent en effet des bassins, casseroles et d’autres ustensiles de cuisine qu’ils échangent avec du riz ou du haricot.

En vue d’éradiquer ce phénomène, une série de mesures visant à protéger la production a été récemment prise par l’administration et la police. Le gouverneur de la province Ngozi, M. Claude Nahayo a formellement pris la décision interdisant à qui que ce soit de franchir la frontière avec un sac de plus de 10 kilos de riz ou de haricot.

Cette tolérance pour dix kilos s’entend dans l’optique de préserver les bonnes relations de voisinage entre le Burundi et le Rwanda, précise-t-il. Concernant le phénomène de troc, le gouverneur Nahayo rappelle que ceux qui s’adonnent à cette pratique n’ont pas la latitude de sillonner à l’intérieur de la province si ce n’est que se limiter sur les localités frontalières avec leurs régions d’origine. A l’intérieur du pays, les commerçants grossistes devront présenter une autorisation préalable de transport de ces produits vivriers mentionnant la destination des quantités plus ou moins élevées. Pour ceux qui passeront outre ces mesures, leurs produits seront saisis et distribuées aux vulnérables pour décourager la fraude.

Source : ABP

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves