AUJOURD'HUI
87
SEMAINE DERNIERE
2890
PAGES VUES
238504
TOTAL VISITES
213142

Nette augmentation des recettes après le retour de la gestion du marché dans les mains de la commune

RUTANA, 9 mars 2017 : Un mois après le retour dans les mains de la commune de la gestion du marché central de Rutana (sud-est du Burundi), les recettes perçues ont très sensiblement monté, passant du simple au quintuple, apprend-on de la comptabilité de la commune Rutana.

Depuis le 1er février 2017, date à laquelle ce marché est revenu dans les mains de la commune, un montant de 2.667.700 francs burundais (FBu) provenus des seules taxes sur les produits vendus au marché a été perçu. En y ajoutant plus de 2 millions FBu attendus en provenance de la location mensuelle des échoppes et kiosques, les recettes totales pour le mois de février devaient atteindre près de cinq millions de FBu, alors que la Société de gestion du marché de Rutana (SOGEMARUT) payait une redevance de 1.200.000 FBu seulement par mois à la commune.

Le contrat qui liait les deux, c’est-à-dire la commune et la SOGEMARUT, avait une durée de quatre ans renouvelables. Les quatre ans sont arrivés à expiration le 31 janvier 2017, et la commune, tenant compte de la politique actuelle de l’état de renationalisation des entreprises suite à la mauvaise expérience de la filière café, n’a pas renouvelé le contrat avec la SOGEMARUT.

Contacté à ce sujet, le président de la SOGEMARUT, M. Abed Nego Hakizimana, a indiqué que leur association ne se plaint pas du non-renouvellement de ce contrat. Il a fait savoir que leur organisation rassemblait 81 commerçants, et que la gestion de ce marché ne leur rapportait pas grand-chose, étant donné qu’après paiement du personnel, c’est-à-dire les percepteurs, ils se partageaient annuellement le bénéfice.

Chacun pouvait avoir une maigre somme de 10.000 à 20.000 FBu seulement. Toutefois, a-t-il dit, l’intérêt que la gestion de ce marché avait pour eux était qu’elle constituait un cadre de rencontre et d’échanges entre les commerçants qui exercent un même métier.

Avec le retour de la gestion du marché de Rutana dans les mains de la commune, la location des échoppes et de l’espace où sont construits les kiosques individuels a été revue à la hausse, passant du simple au double pour les échoppes, c’est-à-dire de 10.000 à 20.000 FBu et augmentée de 1000 FBu pour les kiosques individuels. Les commerçants se plaignent de cette hausse et indiquent qu’actuellement, ils n’ont pas assez de clients, compte tenu de l’état de pauvreté de la population.

abp

Retour
Discours: President et autres

Commemoration of the 26th anniversary under the theme "Let us consolidate National Unity, a shield for sustainable peace and development"

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves