AUJOURD'HUI
262
SEMAINE DERNIERE
2415
PAGES VUES
304599
TOTAL VISITES
301092

Déclaration du bureau de l’assemblée parlementaire

BUJUMBURA, 27 fév 2017 : Le parlement du Burundi a fait, lundi le 27 février 2017, une déclaration à la suite de celle émanant du bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie qui s’est réuni à Québec, du 1er au 4 février 2017.

Ce message du parlement burundais, dont l’objectif est de présenter à la communauté nationale et internationale « l’évolution positive de la situation politique et sécuritaire réelle qui prévaut au Burundi depuis le 26 avril 2015 », a été lu par la deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mme Jocky Chantal Nkurunziza.

Sur le plan politique, Mme Nkurunziza a fait remarquer que les délégations qui ont visité le Burundi ont été satisfaites des avancées réalisées depuis le déclenchement de la crise jusqu’aujourd’hui.

S’agissant du dialogue inter burundais, le parlement burundais rappelle, à travers ce message, qu’il est organisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Au niveau interne, la Commission nationale de dialogue inter burundais (CNDI) a déjà produit son rapport. Au niveau externe, le parlement s’est réjoui du fait qu’à la sortie de la 4ème session tenue en Tanzanie du 16 au 18 février 2017, quatre politiciens qui étaient en exil ont décidé de rentrer au pays pour contribuer à la consolidation de la paix et de la sécurité. Le parlement du Burundi invite ainsi le bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie à encourager d’autres personnalités politiques d’emboîter le pas à ces quatre figures politiques pour regagner le pays natal.

S’agissant de la situation carcérale, plus de 2.500 prisonniers ont été libérés au cours de cette année. Ils se sont ajoutés aux 6.136 autres qui ont été libérés en 2016 et 3.416 libérés en 2015, selon toujours la déclaration du parlement.

Sur le plan humanitaire, l’imposition des sanctions au Burundi, par certains partenaires extérieurs, affecte énormément la population dans des domaines variés comme la santé, l’éducation et l’appui au développement durable. Pour ce qui est de l’aide aux réfugiés, le parlement burundais demande à l’Union européenne de partager cette aide entre les réfugiés et les Burundais qui sont restés dans le pays. « Augmenter cette aide en faveur des Burundais en exil pourrait être interprété comme un encouragement à quitter le Burundi pour enfin arriver à confirmer que le pays connaît des problèmes sécuritaires », ajoute la déclaration.

Le parlement de la République du Burundi souhaite qu’une délégation du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie vienne au Burundi pour se rendre compte de la réalité dans le pays, conclut la déclaration.

Retour
Discours: President et autres

DISCOURS/JOURNEE DU CONTRIBUABLE 2017

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves