AUJOURD'HUI
71
SEMAINE DERNIERE
2177
PAGES VUES
299408
TOTAL VISITES
294434

La production de la saison A 2017 a sensiblement diminué dans certaines provinces

Bujumbura, 8 février 2017 : La production de la saison culturale A 2017 a sensiblement diminué dans certaines provinces du pays, a indiqué le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Déo Guide Rurema, lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce mercredi 8 février 2017 à Bujumbura.

Le ministre Rurema a précisé que la saison culturale A a rencontré des problèmes liés aux changements climatiques. Certaines provinces ont connu un soleil accablant qui n’a pas permis aux cultures de poursuivre leur développement au moment où d’autres connaissaient une trop grande pluviosité qui produisait les mêmes effets. Il a ajouté que toutes les provinces n’ont pas souffert de la même façon.

Les provinces les plus touchées auront la production de la saison A inférieure à 50%. Il s’agit de Bubanza, Bujumbura, Kirundo et Muyinga, a-t-il précisé, signalant que la production globale pour la saison culturale A est estimée à 60% si l’on considère les indicateurs sur le terrain. Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a en outre fait savoir que la diminution de la production agricole est également due à l’arrivée d’une espèce nouvelle ravageur de culture de maïs qui résiste à la phytosanitaire quelle que soit la quantité pulvérisée car cette espèce ravageur a la capacité de se cacher à l’intérieur de la tige du maïs, a-t-il poursuivi.

En vue de faire face à ces insectes ravageurs, M. Rurema a indiqué aux médias qu’il faut que la population s’y prépare et l’ISABU (Institut des sciences agronomiques du Burundi) est en train de chercher le produit phytosanitaire sensible à cet insecte.
Au sujet de la préparation de la saison culturale B 2017, M. Rurema tranquillise la population et l’interpelle à démarrer le semis car les informations en provenance des spécialistes météorologiques qui restent à confirmer, montrent qu’il y aura plus de pluie que la saison A, a-t- réitéré.

Pour les provinces qui ont été affectées par les changements climatiques, le ministère va déployer des semences pour qu’elles aussi aient des semences pour la saison B, a martelé le ministre ayant en charge l’agriculture. Il a en outre signalé que le phénomène de la variabilité du climat n’est pas nouveau, et a invité la population à changer de mentalité, afin de sauvegarder la nature par le traçage des courbes de niveau et de garantir les récoltes.

Il a fait savoir que son ministère est en train de sensibiliser la population à se procurer des cultures vivrières qui résistent aux changements climatiques et à imiter les bonnes pratiques des ancêtres de cultiver les légumes à courte durée dans de petits champs.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies à l’occasion de la réunion du Conseil de Sécurité sur la situation au Burundi,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves