AUJOURD'HUI
57
SEMAINE DERNIERE
2094
PAGES VUES
128211
TOTAL VISITES
106046

Burundi/Unicef : COMMUNIQUE DE PRESSE : Créer un monde meilleur pour les enfantsau Burundi

Bujumbura, le 16 juin 2015 (DWG) : "Créer un monde qui assure la protection, le bien-être et la réalisation du plein potentiel des enfants : c’est l’appel que l’UNICEF lance aujourd’hui lors de la Journée de l’Enfant Africain".

« Le Burundi a fait des progrès de taille en matière de droits de l’enfant dans les dernières années, » constate Johannes Wedenig, Représentant de l’UNICEF au Burundi. « Nous entrons maintenant dans un moment critique : le moment où il faut préserver les gains durement acquis et ne pas rechuter. »

Au Burundi, près de 95% des enfants burundais vont à l’école primaire, plus de 4 enfants sur 5 sont complètement vaccinés, l’eau potable est accessible à 74% de la population et des comités de protection de l’enfant existent dans 11 provinces – et dans les autres, ils sont en cours de création.

Cependant, depuis la fin du mois d’avril, de nombreux cas de violations de droits d’enfants ont été constatés. Cinq enfants ont été tués et de nombreux autres blessés, certains par balle. D’autres ont été exposés à la violence de par leur simple présence lors d’affrontements. Suite à ce constat, l’UNICEF a lancé un appel à toutes les parties, y compris le gouvernement, les forces de l’ordre, les familles et les communautés, d’assurer la protection de tous les enfants.

« Je n’avais jamais entendu des coups de feu avant, » dit Benjamin, 12 ans, un enfant de la commune Ngagara désormais dans un logement temporaire loin de sa commune. « Nous entendions les manifestations et les coups de feu tout le temps. J’avais peur. »

« Le fait d’être exposé à la violence à un jeune âge a des conséquences de longue durée sur le développement de l’enfant, » explique M Wedenig. « Cela conditionne en grande partie la réaction de l’enfant à la violence et ses capacités de résilience en tant qu’adulte. Cette exposition peut priver toute une génération d’enfants du développement de leur plein potentiel. »

« La protection de l’enfant contre toutes formes de violence est critique non seulement pour l’enfant, mais pour les générations futures, » rajoute-il. « En ce moment critique, consolidons nos acquis et créons un monde meilleur pour les enfants, où la protection, le bien-être et la réalisation du plein potentiel de tous les enfants sont réalisés. »
L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Convention relative aux droits de l’enfant en 1989 et le Burundi a ratifié cette Convention en 1990.

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves