AUJOURD'HUI
71
SEMAINE DERNIERE
2177
PAGES VUES
299408
TOTAL VISITES
294434

La situation sécuritaire est généralement bonne

CANKUZO, 17 janvier 2017 : Le gouverneur de la province Cankuzo (est), M. Désiré Njiji s’est déclaré satisfait de la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans toutes les communes, mais il demande aux administrateurs communaux et à la police de tout faire pour la protection des gens sous la menace de mort, accusés de faiseurs de pluie, a-t-on appris au cours d’une réunion de sécurité, tenue ce mardi 17 janvier 2017, à l’intention des administrateurs, des responsables chargés de la sécurité, ceux
de la justice et de certains chefs des services clés au niveau provincial.

Comme l’objectif était d’évaluer la situation sécuritaire qui a prévalu la semaine dernière, les administrateurs communaux, complétés par les responsables ayant la sécurité dans leurs attributions, ont fait savoir que des cas de vols des biens dans les ménages et des récoltes sur pied sont devenus monnaie courante sur toutes les collines, à cause de la paresse observée chez beaucoup de gens qui veulent manger
sans fournir aucun effort. Parallèlement à ces cas de vols, certaines personnes quittent le pays pour aller en Tanzanie, prétextant être menacées par la faim. Ces cas sont signalés surtout dans les communes Cankuzo, Mishiha, Kigmba et Cendajuru où l’absence de pluie est observée sur différentes collines. Les administrateurs des communes ont fait savoir que beaucoup de plantations commencent à sécher, d’où
des menace de mort sont exercées sur les soi-disant ou accusés de faiseurs de pluie.

Sur ce point, le gouverneur de la province Cankuzo demande aux administrateurs communaux et à la police de protéger cette catégorie de gens innocents qui risquent d’être tués. Le gouverneur Njiji insiste sur la sensibilisation de la population sur la non croyance aux faits obscurantistes, soulignant que seul Dieu fait pleuvoir la pluie.

En commune Mishiha, deux voleurs qualifiés de vaches ont été retrouvés morts mardi 10 janvier 2017 sur la colline de Busumanyi. L’administration et la police font savoir que les auteurs sont jusqu’à présent inconnus, précisant néanmoins que les enquêtes sont en cours. Cette même source indique dans son rapport qu’un enfant âgé de 9 ans, originaire de la colline Busumanyi, qui était en train de chercher des champignons, a été grièvement blessé par des braconniers qui l’ont confondu avec un animal. Les braconniers ont été appréhendés, mais celui qui a blessé cet enfant à l’aide d’une lance, a pris le large vers la Tanzanie.

abp

Retour
Discours: President et autres

Discours de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi auprès des Nations Unies à l’occasion de la réunion du Conseil de Sécurité sur la situation au Burundi,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves