AUJOURD'HUI
71
SEMAINE DERNIERE
2177
PAGES VUES
299408
TOTAL VISITES
294434

Gitega/Genre : Les barrières culturelles constituent un frein majeur au développement tous azimuts du pays

GITEGA, 9 janvier 2017 : Le ministère de la Solidarité nationale, des Droits de l’homme de la Personne humaine et du Genre, en collaboration avec ONU/Femme, a organisé du 3 au 7 courant, au grand séminaire Jean Paul II de Gitega (centre du Burundi), un atelier d’évaluation des plans d’action 2012-2016 et d’élaboration de nouveaux plans d’actions de la politique nationale « genre ».

Cet atelier a vu la participation des représentants des services étatiques et des représentants des organisations locales de la société civile issus de toutes les provinces et impliqués directement dans la promotion du genre.

La réduction de l’inégalité et l’inéquité des rôles s’observant entre les hommes et les femmes était l’objectif principal de l’atelier tel que la directrice générale de l’égalité de genre, Mme Spès-Caritas Barankariza l’a indiqué lors de l’ouverture des activités de l’atelier. Elle a renchéri en faisant savoir que le problème de l’inégalité entre les femmes et les hommes constitue inévitablement un frein au développement des familles, des communautés ; et partant, du pays entier.

Ces inégalités privent à certains compatriotes l’accès à l’éducation, à la santé, aux opportunités économiques et à la prise de décision sur la scène politique, a-t-elle ajouté.
Pour Mme Barankariza, au Burundi, cela découle des défis majeurs auxquels fait face la société, citant entre autres des barrières culturelles et des lois lacunaires pour la promotion des femmes.
Tant que ces défis resteront pendants dans la société, a-t-elle conclu, le pays éprouvera des difficultés pour accéder au développement tous azimuts.

A l’issue de l’atelier, les participants ont formulé des recommandations pour y remédier dont entre autres la sensibilisation sur le changement de comportement pour l’impulsion de la promotion de l’égalité et l’équité des rôles entre les hommes et les femmes, l’implication active des décideurs politiques dans le changement des mentalités de la population face au genre, le combat de l’ignorance et l’implication active des partenaires techniques et financiers du Burundi dans la vulgarisation des instruments juridiques visant la promotion du genre.

D’après la directrice de la promotion et de l’autonomisation de la femme, Mme Claudine Ahishakiye, les consultations sur les documents contenant les plans ci-hauts dits seront élargies jusqu’aux partenaires techniques et financiers et aux points focaux/genre, précisant que celles-ci auront lieu du 10 au 13 courant, à Bujumbura.

Retour
Discours: President et autres

Discours prononcée par S.E Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi et Commandant Suprême des FDS burundaises à l’occasion de la 7ème Conférence Panafricaine des Associations des Policiers Chrétiens, édition 2017

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves