AUJOURD'HUI
22
SEMAINE DERNIERE
2289
PAGES VUES
249604
TOTAL VISITES
226026

Renforcement des capacités des soumissionnaires potentiels

BUJUMBURA 9 jan 2017 : L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a organisé depuis ce lundi à Bujumbura, en collaboration avec le Projet de développement des secteurs financier et privé (PSD), un atelier de renforcement des capacités de quatre jours, à l’intention de 50 soumissionnaires potentiels des marchés publics, sur les procédures de préparation et de constitution de leurs offres, la contractualisation et l’exécution des contrats ainsi que les procédures de formulation et d’introduction des recours en marchés publics.

L’assistant du ministre des Finances, du Budget et de la Privatisation, M. Pierre Sinarinzi a dans son mot d’ouverture attiré l’attention des participants sur la fraude et la corruption, des phénomènes néfastes pour les marchés publics, et pour la lutte contre lesquels ils pourraient jouer un rôle important, soulignant qu’il y a des corrompus parce qu’il y a des corrupteurs. Il les a invités à combattre ces deux phénomènes, aux cotés du gouvernement et à éviter des recours fantaisistes qui retardent inutilement le processus des marchés publics.

Selon le coordinateur ai du PSD, M. Léonidas Barutwanayo, cette formation fait suite aux formations des formateurs en techniques de passation et de gestion des marchés publics, au renforcement des capacités des cellules de gestion des marchés publics en techniques de passation et de gestion des marchés publics et à la formation en techniques de règlement des litiges, qui étaient inscrits au programme de travail et budget annuel (PTABA) du projet PSD, sur un financement de la Banque mondiale.

L’objectif général de l’atelier s’articule sur deux axes principaux. Il s’agit pour le premier axe de renforcer les capacités des soumissionnaires pour qu’ils puissent maîtriser les procédures de passation des marchés publics, afin que la préparation/constitution de leurs offres ainsi que leur participation aux soumissions des marchés publics soient exemptes de confusions et d’incompréhensions diverses, pour ainsi permettre à l’autorité contractante d’analyser les offres soumises avec plus de facilité et moins de temps matériel.

Le deuxième axe concerne le renforcement des capacités des soumissionnaires sur les procédures de formulation et d’introduction des recours en marchés publics, afin que leurs prétentions soient techniquement mieux fondées et pertinentes sur le fond et sur la forme, « ce qui induira plus de justice et d’équité dans l’attribution et la gestion des marchés publics, mais aussi une réduction de recours parfois fantaisistes et non fondés qui retardent inutilement les processus des marchés », a
souligné M. Batungwanayo.

De son côté, le directeur général de l’ARMP, M. Edouard Nzigamasabo a dit qu’il est important de renforcer les capacités des soumissionnaires, parce que ce sont eux qui préparent les offres à soumettre aux marchés publics. Lorsque les offres n’ont pas été bien préparées, tout le processus des marchés publics est affecté ; même celui qui gagne le marché risque de ne pas pouvoir l’exécuter correctement. M. Ndikumasabo a par ailleurs indiqué que la loi en vigueur sur les marchés publics date de 2008 et qu’un processus de révision de cette loi a été lancé depuis 2012. A l’étape actuelle, a-t-il
précisé, l’ARMP a déjà un avant-projet de loi et la prochaine étape sera d’élaborer un projet de loi qui sera soumis au conseil des ministres.

abp

Retour
Discours: President et autres

Commemoration of the 26th anniversary under the theme "Let us consolidate National Unity, a shield for sustainable peace and development"

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves