AUJOURD'HUI
179
SEMAINE DERNIERE
4068
PAGES VUES
264109
TOTAL VISITES
247377

Adoption au Sénat du budget général de l’Etat de l’année 2017

BUJUMBURA, 24 déc (ABP) – Les sénateurs burundais, réunis vendredi le 23 décembre 2017 en séance plénière, ont adopté à l’unanimité le projet de loi portant fixation du budget général de la République du Burundi pour l’exercice 2017.

Cette adoption est intervenue après que le ministre des Finances, du Budget et de la Privatisation, M. Domitien Ndihokubwayo, ait fourni des explications sur les motifs qui ont été à la base de l’élaboration de cette loi. Il a d’emblée rappelé que le projet du budget de l’exercice 2017 a été préparé dans un contexte économique difficile.

Il a, à cet effet, fait remarquer que l’exécution du budget de l’Etat au cours de l’exercice 2016 a été caractérisée par plusieurs demandes de crédits additionnels estimés à environ 173 milliards de BIF. Cela prouve à suffisance que les budgets alloués aux différentes institutions n’étaient pas suffisants pour satisfaire aux besoins habituels.

Ainsi, dans le souci d’augmenter les recettes pour l’année 2017, d’importantes mesures sont prévues afin de s’assurer que cet objectif soit atteint. Dans cette optique, l’Office burundais des recettes (OBR) va poursuivre et entreprendre une série d’actions, notamment l’élargissement de l’assiette fiscale, le renforcement du recouvrement des arriérés, la maîtrise des exonérations et la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale. Concernant cette dernière mesure, il s’agit de faire le suivi électronique à partir des postes frontières jusqu’aux bureaux de dédouanement, d’initier la mise en oeuvre des scanners pour la sécurisation des marchandises et la mise en place d’un dispositif de valorisation et de classification intégré des marchandises importées.

Selon les prévisions, des recettes en rapport avec les impôts sur le revenu, les bénéfices et gains en capital sont projetées à 162,3 milliards de BIF en 2017 contre 160,2 milliards en 2016, soit une augmentation de 1,3%. Les impôts intérieurs sur les biens et services sont projetés à 434,8 milliards de BIF en 2017 contre 394,8 milliards en 2016, soit une augmentation de 10,3%.

Pour l’exercice 2017, le gouvernement a inscrit parmi ses priorités un certain nombre de projets. Dans le secteur de l’eau, de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme par exemple, les principales allocations budgétaires concernent, entre autres, la mise en place d’un système d’assainissement adéquat et fonctionnel dans les principales villes du pays pour un montant de 3 milliards de BIF et la surveillance du couvert forestier national pour un montant de 4,5 milliards de BIF.

abp

Retour
Discours: President et autres

Ijambo Nyenicubahiro Umukuru w’Igihugu ashikirije Uburundi n’amakungu mu kwigina imyaka 55 y’Intahe y’Ukwikukira

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves