AUJOURD'HUI
432
SEMAINE DERNIERE
2950
PAGES VUES
288189
TOTAL VISITES
279463

Lancement de la journée nationale dédiée au contribuable

Bujumbura, 6 déc 2016 : Le président de la République, M. Pierre Nkurunziza, a lancé ce mardi 6 décembre 2016, à Bujumbura, la journée nationale dédiée au contribuable qui sera désormais célébrée chaque année. Cette première journée qui a pour thème « Payons nos impôts en toute liberté, soutenons le développement de notre pays », a été marquée par la remise des prix aux contribuables modèles.

Dans son discours, le président Nkurunziza a fait savoir qu’aucun pays ne peut se développer si ses contribuables n’accomplissent pas leur devoir de payer les impôts et taxes. Ces taxes reviennent aux citoyens en vue de financer de grandes infrastructures d’intérêt communautaire et d’autres programmes de développement, a-t-il noté.

Tous les secteurs de la vie nationale ont besoin des impôts et taxes pour leur promotion, a-t-il renchéri en les citant, secteur par secteur. Il a souligné que ne pas payer l’impôt revient à sucer les autres alors que nous partageons le même berceau, le Burundi.

Le chef de l’Etat a ainsi lancé un appel à tous les Burundais pour dénoncer auprès de l’OBR (Office burundais des recettes) tous ceux qui entrent illégalement des marchandises pour échapper aux impôts et taxes. Il n’a pas passé sous silence les autres formes de fuir cet acte patriotique, en rappelant que celui qui subit la pénalité paye plus que prévu.

Le président Nkurunziza a par ailleurs sensibilisé les partenaires, dont l’administration et les médias, pour participer davantage dans la sensibilisation sur le civisme fiscal. Parallèlement, les services habiletés ont été invités à procéder à la décentralisation des services de l’OBR dans toutes les provinces du pays pour éviter tout ce qui pourrait décourager les contribuables.

Concernant les contribuables qui se plaignent qu’il y a trop d’impôts et de taxes, il a recommandé qu’on trouve un moyen pour les diminuer en soutenant l’idée des experts en la matière qui dit que les impôts deviennent un poids lorsqu’ils sont à la charge d’un petit nombre, la solution étant alors que tous les contribuables s’en acquittent, sauf ceux qui en sont exempts.

A cette occasion, l’OBR a remis au chef de l’Etat le prix qu’il a obtenu du Forum sur l’administration fiscale africaine (ATAF).

Le commissaire général de l’OBR, M. Léonard Sentore, a dit qu’il est satisfait des réalisations de l’OBR depuis près de six ans d’existence. Il a informé le public qu’au niveau de la Communauté est-africaine (EAC), il y a un programme d’harmonisation des impôts et taxes. Il a remercié le gouvernement pour avoir octroyé à cet office le budget annuel suffisant depuis sa création et a demandé que ça reste ainsi pour l’année prochaine.

M. Sentore a par ailleurs souhaité que soit intensifié le renforcement des capacités des travailleurs de l’OBR pour qu’ils soient à mesure d’échanger avec les contribuables sur le civisme fiscal.

En plus des précautions de faciliter les importations, de lutter contre la fraude et la corruption, l’OBR prévoit faciliter le travail en construisant un bâtiment unique qui hébergera tous les travailleurs se trouvant à Bujumbura puisque la location coûte cher.
Pour sa part, le ministre des Finances, du Budget et de la Privatisation, M. Domitien Ndihokubwayo, a fait savoir que chaque année, on veille à ce que le code des impôts et taxes reste dans les normes internationales. Il a souligné que les services habiletés vont s’investir pour qu’il n’y ait plus de contribuables qui se croient dans la catégorie inférieure à ce qu’ils méritent. Le pari à gagner est d’augmenter l’assiette fiscale pour atteindre le développement, a conclu M. Ndihokubwayo.

Le discernement des prix a été orienté dans quatre catégories. Le premier prix, dit de conformité, a été discerné aux contribuables qui ont fait des déclarations et se sont acquittés des taxes et impôts sans attendre l’avertissement de l’OBR. Ce prix a été remis par région, à raison de deux commerçants par région.

En mairie de Bujumbura, il s’agit de l’établissement Doshi Store et Anicet Ntibabara qui travaillent depuis respectivement 1960 et 2014. Au Nord du pays, il s’agit des hôtels l’Auberge Nterere et de Benito. Au Sud du pays, les prix ont été remis au commerçant Roshanali travaillant à Rumonge depuis 1988 et à la Salle Polyvalente de Bururi travaillant depuis 2014. Au Centre-est, c’est l’Hôtel Accolade et le commerçant Nicolas Nyantoberwa de Gitega qui ont été primés. A l’Ouest, le choix a porté sur le commerçant André Giturashamba et sur le home Saint Joseph en province Cibitoke.

La deuxième catégorie primée est le contribuable Afritextile (ex-COTEBU) pour avoir donné beaucoup d’emplois et versé des impôts, sans hésiter, depuis son entrée en activité en décembre 2010. La troisième catégorie concerne les sensibilisateurs au civisme fiscal et à la lutte contre la fraude et la corruption. C’est le gouverneur de la province Muyinga qui en a été primé. La quatrième catégorie a eu le prix d’excellence pour avoir donné beaucoup d’impôts et sans arriérés parmi les grands et les moyens contribuables, ainsi que les petits micros contribuables. Il s’agit de la BRARUDI comme grand contribuable, de Jubily Center comme moyen contribuable et d’Agnès Chiama comme petit micro contribuable.

abp

Retour
Discours: President et autres

Déclaration de S.E.M. l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Représentant Permanent de la République du Burundi après des Nations Unies devant la 3ème Commission de l’AG de l’ONU lors du débat général sur le point 68 de l’ordre du jour : « promotion et protection des droits de l’enfant »,

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves