AUJOURD'HUI
267
SEMAINE DERNIERE
2094
PAGES VUES
128344
TOTAL VISITES
106256

Burundi/UE:Signature d’un protocole d’accord avec l’Union Européenne sur l’observation électorale

Bujumbura, 22 avril 2015, le Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationales, S.E Laurent KAVAKURE et l’ambassadeur Représentant de l’Union Européenne au Burundi, ont ce mardi 21 avril procédé à la signature d’un protocole d’accord sur l’observation des élections générale au Burundi.

Comme l’a déclaré le Ministre KAVAKURE, "c’est un accord particulier : ce n’est pas un accord de financement, ni un accord-cadre ou un programme indicatif de coopération. C’est un accord de coopération mais dans un domaine purement politique." Cet accord fait suite à l’invitation lancée par le Gouvernement du Burundi à l’Union Européenne en février 2014, d’envoyer une équipe d’observateurs électoraux avant, pendant et après les élections générales de 2015. A la grande satisfaction du Gouvernement du Burundi, l’Union Européenne a accepté l’invitation. L’accord signé est un témoignage concret de cette acceptation. En terme diplomatique, le protocole est aussi l’expression de la ferme volonté de s’engager et de mettre en œuvre l’accord signé.

Le Ministre KAVAKURE a déclaré que l’engagement dans ce cadre politique est une tâche noble et délicate. Elle est noble "parce qu’elle vient s’assurer de la crédibilité d’une élection transparente et démocratique, et apporter son témoignage à la face de la communauté nationale et internationale." Elle est délicate car "elle est soumise à une stricte impartialité, objectivité et indépendance."

A travers ce protocole, le Gouvernement du Burundi s’engage à faciliter le travail de la mission européenne d’observation électorale. Cela concerne notamment les facilités pour l’obtention de visas appropriés, la sécurité des observateurs, la libre circulation dans tout le pays, l’accès facile aux parties prenantes aux élections, l’autorisation d’importation du matériel nécessaire pour remplir correctement la mission et l’exemption des taxes sur ce matériel.

Le Ministre KAVAKURE a précisé que les questions liées à l’identification et à l’accréditation de observateurs, l’accès aux bureaux de vote, aux procédures de décompte des voix, aux centres de dépouillement et de traitement des données etc. feront partie d’un protocole d’accord à signer bientôt avec la CENI. Le Ministre KAVAKURE a réitéré la profonde gratitude du Gouvernement à l’Union Européenne pour cet engagement important. Il a redit la détermination du Gouvernement à faciliter l’observation électorale non seulement à la mission européenne mais aussi à toutes celles des partenaires qui voudront bien apporter leur contribution. Il a cité notamment la MENUB qui est déjà en place depuis le 1er janvier 2015 et qui va rester au Burundi jusqu’au 31 décembre prochain ; les missions de l’Union Africaine, de l’EAC, de la CIRGL, du COMESA et d’autres partenaires bilatéraux comme les USA qui ont annoncé l’envoi d’une mission électorale au Burundi.

L’ambassadeur Patrick SPIRLET s’est félicité de ce protocole d’accord. Il a fait remarquer que l’Union Européenne a déjà pris l’engagement d’appuyer le Burundi par une enveloppe de 8 millions d’euros dont 80% ont déjà été débloqués. Il a mentionné le dialogue politique qui est permanent entre le Burundi et l’Union Européenne et qui permet d’aplanir les divergences ou de faire entendre la position de l’Union Européenne sur les questions préoccupantes. Il a déclaré que l’envoi d’une mission électorale est un signe fort que l’Union Européenne est aux côtés des Burundais. Il a rappelé que cet appui est soumis à des conditions en vue de garantir une élection qui réponde aux standards internationaux. Il a indiqué que la mission se compose de trois groupes : une équipe centrale (5 à 6 personnes), une équipe à long terme( 20 à 30 personnes) et des experts qui viennent deux semaines avant un scrutin (50 personnes). La mission est placée sous la direction d’un parlementaire pour garantir son indépendance par rapport aux institutions de Bruxelles.

Direction de la Communication et de l’Information

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves