AUJOURD'HUI
52
SEMAINE DERNIERE
2167
PAGES VUES
128006
TOTAL VISITES
105760

Audience accordée au Représentant du PNUD et à celle de la Coopération suisse

Le mardi 21 avril 2015, le Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, S.E Laurent KAVAKURE a reçu en audience le Représentant du PNUD au Burundi et Coordinateur des Agences du Système des Nations Unies au Burundi, Monsieur Agostinho ZACARIAS et Madame Elisabeth PITTELOUD, Directrice du bureau de la Coopération Suisse au Burundi. Les entretiens étaient centrés sur le programme de consolidation de la paix au Burundi, surtout le renforcement de la gestion du service foncier.

Dans son mot introductif, le Ministre KAVAKURE a remercié les deux personnalités pour avoir répondu à son invitation. Il a fait savoir que la Coopération Suisse est très appréciée pour son intervention dans la recherche des solutions aux questions foncières en partenariat avec le PNUD.

Le Ministre KAVAKURE a demandé au représentant du PNUD de créer d’autres partenariats pour faciliter la durabilité de la consolidation de la paix dans le programme foncier car la gestion du service foncier présente beaucoup de défis. II a dit que la bonne gestion des litiges fonciers faciliterait la consolidation de la paix au Burundi.

Le Représentant du PNUD a indiqué qu’ils ont déjà crée d’autres partenariats comme avec les Pays Bas, avec FIDA et bien d’autres. Il a signalé que le PNUD souhaite la mise en place d’une structure de coordination avec ces autres partenaires car il ya bien des questions qui se posent.

Monsieur ZACARIAS a voulu savoir s’il y a moyen d’obtenir une contribution des services du Ministère en charge de la coopération et le Ministre KAVAKURE a confirmé cette contribution mais en faisant remarquer qu’il fallait une planification.
Le Ministre KAVAKURE a encouragé le représentant du PNUD à travailler avec la coopération Suisse en attendant l’étude de cette structure de coordination.
Madame Elisabeth PITTELOUD a fait savoir qu’il ne fallait pas arrêter les activités mais qu’il fallait plutôt les mettre en valeur. Elle a signalé que la coopération suisse compte rester le chef de fil de ce secteur pour aider et donner des conseils. Elle a signalé qu’il fallait des partenariat sur l’aspect local, judiciaire, opérationnel, politique, gestions foncières pour la prise en charge au niveau communal. Elle a fait remarquer que le Gouvernement doit être impliqué pour que les partenaires travaillent dans des conditions de sécurité.

Direction de la Communication et de l’Information

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves